naiel-workinprogress

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 6 décembre 2009

22 novembre 2009 13h30 : Colloque sur les questions trans’ et intersexes festival "tous les genres sont dans la culture" Bruxelles 2009

22 novembre 2009 13h30 : Colloque sur les questions trans’ et intersexes

festival "Tous les genres sont dans la culture" genre pluriels, novembre 2009 , Bruxelles

Le dimanche 22 novembre 2009 dès 13h30

Lieu : IHECS, 15 rue du Poinçon B-1000 Bruxelles

La journée du dimanche 22 novembre 2009 sera consacrée aux questions trans’ et intersexes avec Maud-Yeuse Thomas et Karine Espineira (Sans Contrefaçon), Stéphanie Nicot (Trans-Aide).

l'accueil, by Naïel



Max, Lo, tanguy, préparation, by Naïel







Max et Lo, by Naïel






  • intervention de Maud Yeuse Thomas

Maud-Yeuse Thomas et Karine Espineira sont les co-fondatrices (avec Tom Reucher) de l’association Sans Contrefaçon. Elles s’intéressent depuis plusieurs années aux problématiques croisées de genre, trans et féministes.

Maud, anthropologue spécialisée dans la question des représentations de genre(s) et de leurs traitements dans le champ médicolégal via des savoirs disciplinaires, présentera une comparaison ethno-anthropologique sur la notion du « troisième sexe social » en tant que médiation d’une pluralité des genres : l’exemple de la culture Inuit vue par un chercheur occidental, Bernard Saladin d’Anglure, et la matrice binaire soutenant une représentation pansexuelle. Dans son exposé, Maud examinera les translations dans cette recherche entre déterminismes de sexe et de genre pour comprendre comment le mythe croise les savoirs modernes pour en constituer une approche anthropologique et philosophique de vivre-ensemble.

http://www.genrespluriels.be/22-novembre-2009-13h30-Colloque

son intervention est disponible ici:
http://natamauve.free.fr/Saladin%20d%27Anglure.html

Maud-Yeuse et Tanguy, by Naïel

Maud-Yeuse, by Naïel


débatdans la salle





Maud-Yeuse Thomas en  couleur:by Naïel

ou




Maud-Yeuse Thomas en  N&B , by Naïel

 


Karine avant son intervention, by Naïel



  • intervention de Karine Espineira
Maud-Yeuse Thomas et Karine Espineira sont les co-fondatrices (avec Tom Reucher) de l’association Sans Contrefaçon. Elles s’intéressent depuis plusieurs années aux problématiques croisées de genre, trans et féministes.

Karine, spécialiste en communication, s’intéresse plus particulièrement aux représentations et aux traitements médiatiques des transidentités. Son exposé portera précisément sur quelques traitements et représentations du sujet trans en télévision.

publications:
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=26730


La transidentité, De l’espace médiatique à l’espace public, Paris, l’Harmattan, coll. Champs Visuels, 2008, 198 pages, 18 euros.

C’est à partir de l’opération de Christine Jorgensen en 1952 au Danemark, que le fait "qu’un homme puisse devenir une femme", après une intervention chirurgicale, entre dans l’esprit du grand public en raison de sa très forte médiatisation. Les identités trans’ sont alors loin de s’affirmer comme telles. Il faudra attendre la fin des années 80 pour assister à l’émergence d’une visibilité prenant une forme revendicative. Entre les deux, la psychiatrisation de l’identité.

Grâce à l’Internet, les transidentités ne sont plus isolées les unes des autres et ne rejouent plus la dramatique du changement de sexe comme une individuelle et éternelle première fois. Une mémoire s’élabore, se fixe et génère une culture. Leurs relations à l’information et l’identitaire questionnent tout autant. Cette recherche considère le groupe transidentitaire comme un monde social s’institutionnalisant dans un esprit multidisciplinaire à la lumière des sciences de l’information et de la communication, de la psychosociologie, de la théorie de l’engagement, de l’ethnométhodologie, de la sociologie de la traduction et de la communication instituante.

L’analyse du traitement télévisuel de la transidentité, considérée comme expression la plus singulière de l’identité, est-elle susceptible de donner des outils de lectures sur la construction des normes de genre au-delà de la transidentité ?

Doctorante en sciences de l’information et de la communication à l’université de Nice Sophia-Antipolis, Karine Espineira a exercé professionnellement plusieurs années dans le champ de l’insertion sociale et professionnelle comme formatrice et chargée de communication. Cofondatrice de l'association Sans Contrefaçon, et réalisatrice de plusieurs courts métrages.


----

Contact Presse
Marie-Anne Hellian – Service de Presse - Sciences Humaines
Editions L’Harmattan - 7, rue de l’École Polytechnique 75005 Paris
Tél : 01 40 46 79 22 / Fax : 01 43 25 82 03 / marie-anne.hellian@harmattan.fr

,

Karine,avant son intervention, by Naïel





Karine,ça y est c'est à moi, No stress :) by Naïel



Karine, by Naïel





le public attentif, by Naïel


Aurore , by Naïel



des retrouvailles et débats passionés, Patrizia, Karine et Maud, , by Naïel


  • intervention de stéphanie Nicot (Trans-Aides)
pas de résumé , pas de photos autorisées...
http://www.trans-aide.com/

  • des débats après de manière informelle, des rires , ambiance détendue...

participantEs, by Naïel



Maud et Karine, petit moment de détente, by Naïel




Avec Max en pause clope, by Naïel



Maus by Naïel

























CONFERENCES DU WE DU 21/22 NOV 09 "Tous les genres sont dans la culure" Bruxelles

Dans le cadre du festival « Tous les genres sont dans la culture » et dans le cadre de la quinzaine des femmes

Samedi 21 novembre

à l’Hôtel de Ville de Bruxelles:


les bénévolEs à l'accueil:



by Naïel

table de brochures , by Naïel

  • 21 novembre 2009 14h : L’image des femmes telle que véhiculée dans notre société via les arts, le cinéma, le théâtre, la littérature, les médias
Présentée et animée par Laurence Ngosso de l’asbl Genres Pluriels
http://www.genrespluriels.be/L-image-des-femmes-telle-que

la préparation de la salle



Max et Lo, ASBL genre pluriel, by Naïel


by Naïel





Tanguy, ASBL Genre pluriels, by Naïel



ouverture des conférences , by Naïel



by Naïel





Lo, avant la conférence, by Naïel


un peu de détente , by Naïel


by Naïel
unE participantE attentive:),


bis repetita, by Naïel

http://www.genrespluriels.be/Het-beeld-van-de-vrouw-in-de




by Naïel


  • 21 novembre 2009 16h : Construction des notions « féminin – masculin » en anthropologie biologique - du « moindre mâle » à un « deuxième sexe »… 

Conférence présentée le samedi 21 novembre à 16h par Evelyne Peyre

Biologiste, Chargée de recherche au CNRS

Présentation d’Evelyne Peyre

Parallèlement à ses activités de recherche en paléoanthropologie, Evelyne Peyre milite dans le mouvement féministe depuis 1977. En 1979-80, elle a participé au groupe Femmes et Sciences. Membre du comité d’organisation du colloque national Femmes, Féminisme et Recherches (Toulouse, 1982), elle a ensuite participé à la création de l’action thématique programmée Recherches sur les femmes et recherches féministes du CNRS où elle a été en charge (1986-89) du thème interdisciplinaire Biologie, anthropologie, ethnologie et préhistoire. Elle a fait partie du comité de rédaction du bulletin national d’information Études Féministes (1985-89) publié par l’APEF (Association Parisienne pour les Études Féministes). Elle a, par la suite, participé au Réseau Femmes pour la Parité qui est à l’origine de la publication dans le journal Le Monde du ‘Manifeste des 577 pour une démocratie paritaire’ (10/11/1993). Depuis 2006, elle est co-responsable du séminaire Sexe et genre : pour un dialogue interdisciplinaire au carrefour des sciences de la vie et des sciences humaines et vice-présidente de l’Institut Emilie de Châtelet pour le développement et la diffusion des recherches sur les femmes, le sexe et le genre dont elle est la co-fondatrice (2006). Elle mène, par ailleurs, depuis longtemps avec la généticienne Joëlle Wiels, une réflexion critique sur le concept de sexe dans la littérature scientifique ainsi que sur les relations entre le sexe et le genre (cf. publications).

http://www.genrespluriels.be/21-novembre-2009-17h-Construction

http://www.emilieduchatelet.org/

by Naïel

  • 21 novembre 2009 17h : Détermination génétique du sexe : complexité biologique contre normes de genre

Conférence présentée le samedi 21 novembre à 17h par Joëlle Wiels

Biologiste, Directrice de recherche au CNRS

Présentation de Joëlle Wiels :

Parallèlement à ses activités de recherche sur le cancer, Joëlle Wiels milite dans le mouvement féministe depuis 1977. En 1979-80, elle a notamment participé au groupe “ Femmes et Sciences ” puis a rejoint le collectif animant la librairie Carabosse (la seule librairie féministe à cette époque). A son retour en France, après deux années passées aux États-Unis (1985-86), elle a fait partie du comité de rédaction du bulletin national d’information Études Féministes (1987-89) publié par l’APEF (Association Parisienne pour les Études Féministes). Elle a, par la suite, participé au Réseau Femmes pour la Parité qui est à l’origine de la publication dans le journal Le Monde du “ manifeste des 577 pour une démocratie paritaire” (10 novembre 1993). Entre 2002 et 2005 elle a dirigé la Mission pour la parité dans la recherche et l’enseignement supérieur du Ministère chargé de la Recherche. Elle est membre de l’association « Femmes et Sciences depuis 2005.

Elle mène, par ailleurs, depuis longtemps avec l’anthropologue Evelyne Peyre, une réflexion critique sur le traitement de la détermination du sexe dans la littérature scientifique ainsi que sur les relations entre le sexe biologique et le sexe social (cf. publications).

http://www.genrespluriels.be/Determination-genetique-du-sexe

http://www.emilieduchatelet.org/

By Naïel





mardi 10 novembre 2009

week end intersexué 08/11/09 Paris photos






Bien que la loi interdise les mutilations génitales et toute autre forme de mutilation non nécessaire à la survie d'un enfant, celle-ci ne semble pas s'appliquer aux enfants intersexués. Parce qu’ils sont nés avec des organes génitaux différents des standards mâle/femelle, ces enfants sont opérés à plusieurs reprises et les médecins choisissent pour eux le rôle social qu'ils devront assumer plus tard.
Ces opérations sont tellement taboues qu’on « omettra » souvent de les annoter dans le dossier médical et on se gardera bien de révéler à la personne concernée qu’elle a été assignée.
Ceux d’entre nous qui ont fini par découvrir ce qui leur avait été fait, ont souvent trouvé du soutien et de la compréhension dans un témoignage vieux de plus d’un siècle : les mémoires d’Herculine Barbin ( Herculine Barbin dite Alexina B.: mes souvenirs, [Les vies parallèles] Gallimard, 1978, présenté par Michel Foucault )

Née le 8 novembre 1838, Herculine Barbin est déclarée de sexe féminin. Elle grandit dans une institution pour jeunes filles où elle reçoit une éducation d’institutrice. A l’âge de 22 ans, elle ressent de violentes douleurs au ventre et doit consulter un médecin qui découvre des organes génitaux qu’il qualifie de masculins. En quelques mois, Herculine est encouragée par les médecins à « devenir » juridiquement un homme. Elle devient Abel Barbin et perd son emploi. Rejetée de tous, vivant dans la misère et ne trouvant pas sa place dans la société, elle mettra fin à ses jours dans sa chambre de la rue de l'Ecole de Médecine à Paris en février 1868.
En hommage à Herculine Barbin, le 8 novembre est devenu la journée de solidarité envers les intersexué.e.s.

Les 7 et 8 novembre 2009, l'association Orfeo organise un week-end pour les personnes intersexuées, leurs familles et tout ceux qui les soutiennent.

Le samedi 7 novembre sera consacré à une rencontre-déjeûner entre intersexués (et leurs proches) seulement mais le soir, nous vous retrouverons au Sentier des Halles à 21h45 pour voir "Hedwig And The Angry Inch". Réservation des places ici: http://www.fnacspectacles.com/place-spectacle/manifestation/Cabaret-Revue-HEDWIG-AND-THE-ANGRY-INCH-SH07N.htm

Le dimanche 8 novembre, nous vous donnons rendez-vous à 16h au 12, rue de l'Ecole de Médecine, Paris VI (Métro Odéon), devant l'université René Descartes pour célébrer la journée de solidarité envers les intersexué.e.s. Nous vous proposons de venir allumer une bougie et inscrire votre nom et/ou celui de votre association pour montrer votre soutien à la lutte des intersexués contre les traitements de normalisation.
Si vous ne pouvez pas vous déplacer mais que vous souhaitez participer à cette action, envoyez-nous un mail et nous allumerons une bougie pour vous.

Nous espérons que vous serez nombreux à nous soutenir!

Arthur Cocteau
Président d'Orfeo
http://asso.orfeo.free.fr

P.S.: Détails pratiques pour les participants:
- Le rassemblement n'a pas été déposé en préfecture
- Nous avons pensé utiliser des petites bougies chauffe-plat que nous mettrons dans des pots bas en verre style La Laitière (A vos yaourts ! ) Nous en amènerons le plus possible mais si vous en avez chez vous, nous sommes preneurs.
- Nous aimerions mettre une grande bougie par association alors il faudrait que vous nous disiez le plus vite possible si votre asso veut participer.
- Le lieu de rendez-vous pour le déjeûner du 7 novembre sera communiqué aux personnes intersexuées intéressées sur simple demande par email ( asso.orfeo@gmail.com )
Lieu : Paris

dimanche 11 octobre 2009

EXISTRANS 2009 PARIS

quelques photos en slide de la marche des trans et des intersexes de cette année:








Le communiqué de presse du collectif Existrans qui a organisé la marche cette année


CP Existrans 2009 : Bachelot, encore du boulot avec et pour les Trans' et les intersexuéEs !

EXISTRANS, Paris, 10 octobre 2009
(Marche des Trans’, intersexué.e.s, et de celles et ceux qui les soutiennent)

BACHELOT, ENCORE DU BOULOT AVEC ET POUR LES TRANS ET LES INTERSEXUÉ.ES !

Pour sa 13ème marche qui aura lieu le samedi 10 octobre 2009 à 14h au départ du métro Jourdain, l’Existrans interpelle le Ministère de la Santé. Dans un contexte politique de réforme, les associations LGBT s’inquiètent quant à la continuité de la prise en charge et la considération des personnes Trans’ et intersexué.e.s. Mme Bachelot-Narquin, Ministre de la Santé, de la Jeunesse et des sports, a annoncé le 16 mai 2009 la « déclassification de la transsexualité des affections psychiatriques de longue durée ». Nous saluons cette initiative symbolique mais nous continuons de revendiquer la dépsychiatrisation totale et effective de la transidentité à savoir l'absence du recours obligatoire au psychiatre pour démarrer une transition. Néanmoins, cela ne doit pas être synonyme d’un arrêt des remboursements pour les personnes Trans’ et intersexué.e.s.

Dans le projet de rapport du 3 avril 2009, la Haute Autorité de Santé propose une structure d’offre de soins qui préconise le « recueil des données en vue de la tenue d’un registre national ». Cette pratique évolue vers une logique de fichage qui nous est intolérable. Dans ce même projet de rapport, la HAS propose des équipes de référence multidisciplinaires ainsi qu’un réseau de soins national. Nous nous inquiétons fortement de la mise en place d’une telle structure et du pouvoir laissé aux psychiatres dans l’admission des personnes Trans’ et intersexué.e.s dans un protocole de soin qui va à l'encontre de l'article R4127-6 du code de la santé publique qui garantit à chacunE le libre choix du médecin. Nous demandons à ce que le rapport entre le médecin et l'usagerE de soin change, afin que l'usagerE de soin soit acteur.trice de son propre parcours. Nous dénonçons aussi les demandes arbitraires de triple-expertises par les tribunaux pour les changements d’état-civil. Humiliantes et traumatisantes ces expertises sont souvent vécues comme des viols physiques et psychiques. Nous réclamons de la même manière l’obtention simplifiée du changement d’état-civil sans stérilisation forcée.

La santé des personnes Trans’ n'est jamais prise en compte : nous exigeons des études épidémiologiques en particulier sur la prévalence du VIH-Sida, ainsi que des campagnes de prévention ciblées.

Par ailleurs parce que beaucoup de Trans’ sont travailleur.se.s du sexe et que l'arsenal répressif mis en place par la Loi sur la Sécurité Intérieure remet en cause leur sécurité et leur accès à la prévention, nous exigeons l'abrogation de cette loi.

Les urgences liées aux droits des personnes Trans’ cette année ne doivent pas faire oublier la nécessité de faire connaître et de lutter contre les problématiques des intersexué.e.s, qui peuvent rejoindre celles des Trans’ mais qui peuvent aussi être spécifiques. La puissance normalisatrice des médecins sur la vie des intersexué.e.s doit être reconnue et combattue. Notamment les opérations d’assignation qui sont fortement encouragées à la naissance par les médecins bien que n'étant pas nécessaires à la survie de l'enfant. Les intersexué.e.s et leurs familles doivent être déculpabilisé.e.s, par exemple par le biais d’un travail d’information auprès du corps médical et du grand public.

Lutter contre ces inégalités c'est également lutter contre les discriminations, la précarisation et les violences à l'encontre des personnes Trans’, intersexué.e.s et des travailleur.se.s du sexe.

Pour toutes ces raisons et pour interpeller directement le Ministère de la Santé, les personnes Trans’, intersexué.e.s et celles et ceux qui les soutiennent vous invitent à les rejoindre pour la marche de l'Existrans qui aura lieu à Paris, le 10 octobre 2009 à 14 h.

Nous exigeons :

- La dépathologisation de la transidentité et son retrait des listes internationales de maladies mentales (DSM IV et CIM 10) ;

- La dépsychiatrisation effective de la transidentité parce qu’il est intolérable que les différentes étapes de la transition restent soumises au bon vouloir des psychiatres ;

- La reconnaissance de la transphobie comme discrimination au même titre que le racisme ou l’homophobie, et par conséquent, la prise en compte de la transphobie par la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE) ;

- Un réel échange entre la HAS, le Ministère de la Santé, les personnes trans et les associations qui les représentent, pour que les trans, qui sont les premierEs concernéEs, soient enfin acteursRICES dans la révision du rapport sur la prise en charge de la transidentité en France ;

- La suppression du recours aux expertises médicales, humiliantes et souvent vécues comme des viols, et ce y compris pour les personnes ayant été opérées à l’étranger ;

- - Un accès facilité au changement d’état civil, sans stérilisation forcée ;

- La dissolution complète des équipes dites « officielles » ;

- Le respect de l’article R4127-6 du code de Sécurité Sociale qui garantit à chacunE le libre choix de son médecin ;

- Le remboursement à 100% des frais médicaux de transition sans condition, y compris pour les opérations effectuées à l’étranger, - L’arrêt des opérations sur les enfants dont la vie n’est pas en danger et des traitements de normalisation prescrits sans le consentement éclairé de l'enfant et/ou de l'adulte intersexué ;

- Un changement du rapport médecin/patient ;

- Une formation des médecins, notamment des chirurgiens, aux opérations chirurgicales que peuvent désirer les trans, - Une formation du personnel soignant, notamment du personnel d’accueil dans les hôpitaux, aux questions de transidentité, et cela en partenariat avec des personnes trans ;

- Des études épidémiologiques sur la santé des personnes Trans, et en particulier sur la prévalence du VIH-Sida ;

- Des campagnes de prévention contre les IST en direction des personnes trans.

L’Existrans aura également lieu dans les villes suivantes : Ankara – Barcelone – Berlin – Bilbao – Bogotá – Bruxelles – Buenos Aires – Campinas – Caracas – Mexico – La Corogne – Saint-Sébastien – Vitoria-Gasteiz – Grenade – Las Palmas de Gran Canaria – Lille – Lima – Lisbonne – Londres – Madrid – Montréal – Quito – San Francisco – Cali – Santiago du Chili – Saint-Jacques-de-Compostelle – Valence - Saragosse

Le collectif Existrans
existrans(@)gmail.com
http://www.existrans.org/

D'autres photos devraient circuler ici:

L'orga de l'existrans recueille et diffuse les photos réalisées lors de la marche 2009.

Pour voir les photos : http://existrans2009.slide.com

Pour partager les photos que vous avez faites lors de la marche, Enregistrez-les dans un dossier zippé et envoyez-les à : existrans09@gmail.com

Création tee-shirt pour l'existrans 2009

ayant les droits sur mon image je l'utilise;)



























mardi 29 septembre 2009

ce que le militantisme en groupe m'a fait 1

A l'heure où je me dés/engage de tous les groupes militants je fais le bilan amer de ces deux années passées dans les luttes en groupe.

Ce que le militantisme m'a fait, c'est juste devenir un être froid, hyperlucide, hyper enragé, hyper agressif, insatisfait, sans illusion aucune ...

J'étais juste un idéaliste qui rêvait d'un monde meilleur pour touTEs...Oui n'en déplaise aux personnes surpolitisées, pour lesquelles tout devient politique, tout est noir ou blanc, pour ou contre, je vomis les groupes maintenant, ces groupes où règne un sectarisme , une loi implicite de l'homogénéisation de l'individuE pour et par le groupe, un intellectualisme élitiste qui ne sait plus que parler à des individuEs possédant les mêmes codes ( où on reproduit en résistance des nomes en touTEs genrEs, de pensée, d'actes, où le dialogue avec autrui devient impossible si par hasard il est voulu...hétéroland ne parle qu'aux hétéros, queerland qu'aux queers, gayland.., gouine land, transland lui ne parle à personne ni en interne ni en externe...triste constat de luttes internes, ..).

Avant je rêvais, je croyais qu'aimer était possible...je vivais avec un peu d'espoir...Aujourd'hui je suis épuiséE, écoeuré, par ces contre productions , par les amiEs laisséEs en chemin par manque de temps, par les amiEs perduEs au cours de luttes internes, par la déconnexion avec le monde straight comme on dit...

Alors je fais beaucoup d'efforts pour partir de tous ces groupes et j'essaye de me retrouver, pas en tant qu'identité , juste en tant qu'être humain , en tant qu'être ressentant, écoutant, aimant, esperant...et pacifier ma vie, lutter au quotidien et par la photo sont mes outils...je les ai perdus pendant deux ans...

Photographier ce qui n'est ni noir ni blanc, ce qui fait jaillir l'émotion quelquesoient nos "identités", ce qui nous concerne touTes et pas seulement quelques unEs, ce qui devrait nous rassembler au lieu de nous opposer...

Et vivre sans nier qui je suis , quel meilleur moyen que d'être heureux pour lutter sereinement...sans les luttes internes, les luttes d'égos, des luttes parcellaires pour une partie , des luttes pour des droits qui exclueront certainEs de toutes façons...

Une question tout de même, pourquoi faut-il piétiner les minorités des minorités pour s'affirmer? pour avoir de droits? être en écrasant ce n'est pas ce que je me souhaite, ni à personne d'ailleurs..il n'y aps de réponses à cette question, je l'ai acté, cela se passe toujours comme cela, l'histoire inlassablement se répète...sans fin...( to be continued)

vendredi 7 août 2009

Que valent les luttes quand on est seulE?

Qu'est ce qui est le mieux pour moi: fermer les yeux; rentrer dans les rangs, vivre dans les normes de straightland ou de OthersLand..?

Je hais ma conscience , ma lucidité qui ne permettent pas le choix, être et vivre seraient les meilleurs...Mais j'ai juste le choix entre paraître et vivre ou être et lutter...sans espoir...

Militer me tue à petits feux...fermer les yeux aussi...ne pas être aussi...quels choix véritables ai-je?

Face contre terre: être et lutter..

Face à la mer:...paraître et rêver qu'on me fasse rêver...

face au soleil: déjà bruléE , j'attends l'ivrese de la nuit...la joie de cellEs qui n'attendent rien en espérant beaucoup.

Les luttes internes m'ont tuéE...Mes liens n'ont pas résisté...Il est temps de se retirer ...près de la mer pour l'horizon infini, près du soleil pour ne jamais oublier les brûlures , près des vagues pour me laisser emporter de guerre lasse...

Je suis prêtE à me laisser enfermer, à disparaître pour un peu de tendresse au coin d'un feu..Triste mais réel constat: Que valent les luttes quand on est seulE?

dimanche 2 août 2009

UEEH 2009 un ptit bout

www.ueeh.org/

mercredi 1 juillet 2009

bloc trans pride Paris 2009 à l'initiative d'OUTRANS

En vrac

dimanche 21 juin 2009

Pride de Lille 06 juin 2009 Pink Bloc avec les flamands Roses et le centre J'en suis j'y reste NPC

Sur le stand du centre LGBT de Lille le "J'en suis j'y reste" avec les Flamands Roses de Lille et des individuEs:

Pancartes , slogans................

Avant la Marche toujours sur le même stand dans le village des associations de Lille

départ du PINK BLOC:

Dans la marche avec le PINK BLOCK:

mardi 19 mai 2009

photos Cris contre la transphobie à l'iniative d'OUTrans et d'Etudions Gayment 16 mai 2009

Cris contre la transphobie à l'iniative d'OUTrans et d'Etudions Gayment 16 mai 2009




































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































dimanche 17 mai 2009

.depsychiatrisation de la transexualité... "Copyright France 3 Alsace2009" "du sable aux yeux?

sts67....depsychiatrisation de la transexualité... "Copyright France 3 Alsace2009" "du sable aux yeux? Encore un non-événement propagandiste de Roselyne Bachelot ? Les trans' ne veulent pas changer de "maladie" ni de "trouble", on veut en être débarrasséEs une bonne fois pour toutes. Ce n'est pas pour rien que STS et d'autres luttent depuis des années pour la _dépathologisatioin_ et la _démédicalisation_ de la transidentité. Voir le communiqué STS d'il y a quelques jours. Et en plus, si Bachelot tient ses promesses envers les trans' comme elle tient celles envers les homos (don du sang, VIH etc), on n'est pas près den voir la couleur... -- Cornelia Schneider"

Auteur : avatarMyOwnPrivateGender
Tags : idao depsychiatrisation transexualité transsexuels transsexuelles transgenressupport transgenre strasbourg
Envoyé : 17 mai 2009
Note :0.0
Votes :0

mardi 5 mai 2009

1er mai : Pink bloc /Fuck le travail et Sarko..quelques photos

Le rendez-vous des Panthères roses pour constituer un pink bloc féministe dans la manifestation du 1er mai est modifié : 14h30
La Crise, c'est pas à nous de la payer, c'est aux revenus financiers #3

Vendredi 1er mai 2009
PINK BLOCK RV

Le rendez-vous des Panthères roses pour constituer un pink bloc féministe
dans la manifestation du 1er mai est modifié :

14h30 à la "fontaine des 4 parties du monde" place Camille
Jullian, pas très loin du RER Port Royal.

STICKERS





 

La SOLIDARITÉ c'est vital, pour les gouines, les trans et les pédales
On a touTEs quelque chose en nous de salariéE exploitéE, de chercheurE
mépriséE, de chômeurE désindemniséE, d'étudiantE dévaloriséE,
d'ouvrierE licenciéE, de locataire augmentéE, d'usagerE-du-système-de-
santé-dont-les-restes-à-charge-augmentent, ... et on en a ras-les-
couettes !

Dior, Chanel, Vuitton : NATIONALISATION
Quand il s'agit d'octroyer des deniers publics pour renflouer des
banques ou des entreprises - sans pour autant contrôler leur gestion
ni leurs dirigeants - l'État en trouve, mais pour financer les
services publics, les retraites, la sécu, les caisses seraient
vides... ça va pas non ?

Le capitalisme, c'est pas moral / la MORALE, c'est pas capital
Et puis, on ne nous fera pas croire que le système capitaliste va être
"maîtrisé" par des "patriotismes économiques" et autres retours à
l'économie de papa. Bref, sous couvert de moraliser l'immoralisable,
on nous refourgue du nationalisme et du patriarcat.

UnE autre monde est POSSIBLE
Alors maintenant on arrête de foncer dans le mur et de raisonner à
court terme pour sauvegarder les investissements de grand papa, on
répartit les richesses fissa : le luxe pour touTEs, maintenant !

Et donc on CRIE de Denfert à Bastille, ce vendredi 1er mai dans un
PINK BLOCK féministe : rejoignez-nous !



quelques photos

mercredi 8 avril 2009

Assemblée Générale des TorduEs le dimanche 26 avril 14 h à la CIP LE LIEU EST CONFIRME; donc au 26 à la CIP

Assemblée Générale des TorduEs


le dimanche 26 avril  14 h à la CIP 

LE LIEU EST CONFIRME; donc au 26 à la CIP


Ceci n'est pas une invitation à une enième conférence-débat sans suite sur le féminisme, le genre et les sexualités! C'est une réunion entre TorduEs, chacunE s'autodéfinissant comme yel l'entend.



Pourquoi cette proposition d'une AG des TorduEs ?

Au début était l'envie d'organiser une marche des TorduEs, inspirée de celles qui s'étaient tenues en 2005 et 2006. Nous avons constaté que très peu de personnes étaient prêtes à s'impliquer dans la préparation de cette marche, malgré l'accueil favorable que semblait recevoir cette initiative. D'où une interrogation sur les raisons de cette dichotomie attentes/participation, qui a enclenché un questionnement plus large sur la pertinence politique de notre initiative. De là est née l'idée de partager nos questionnements avec ceux d'autres TorduEs afin d'y réfléchir ensemble et de dégager des perspectives d'action.


Une AG des TorduEs parce qu'il est fondamental/ primordial et décisif de poser et de discuter un certain nombre de questions

Quelles TorduEs sommes-nous ?
En quoi nous définir TorduEs nous engage-t-il ?
Quelle identité partageons-nous ?
Et partageons-nous une identité politique ?
Partageons-nous une "identité" ou autre chose ?

Comment les TorduEs se situent-elles par rapport aux différentes formes d'oppressions et par rapport aux différentes formes de luttes et de résistances aux oppressions ?
En quoi les réflexions sur ces différentes formes d'oppressions influent-elles sur nos fonctionnements ?

Puisque Genre, Sexualités et Féminisme sont les termes qui nous réunissent,
qu'entendons nous par Genre, Sexualités et Féminisme ?

Qu'est-ce que cela implique dans nos luttes ?
Et quel(s) besoin(s) d'action collective avons-nous aujourd'hui ?


L'AG commence à 14h, mais nous proposons à celleux qui le souhaitent de se retrouver dès 12h quai de Charente et d'apporter ce qu'yels veulent manger, boire, partager pour un pique-nique 100% DIY ;)


CIP
14, quai de Charente
M° Corentin Cariou (ligne 7)
http://www.tordues.org/wikimarche
marche2009@tordues.org

dimanche 5 avril 2009

Pute Pride 2009 sur tele bocal

Pute Pride 2009 sur tele bocal

idem, les liens ne sont pas directs ce soir sur ce superbe blogg!!

http://www.telebocal.org/bocal2/index.php

Feministes partout 7 mars 2009 sur Telebocal

Feministes partout 7 mars 2009 sur Telebocal

Ce blog ne prend pas les liens ce soir!!!!
donc à recopier
http://www.telebocal.org/bocal2/index.php
l



lundi 23 mars 2009

Manif grève générale du 19 mars 2009 Paris

!!!!Manif grève générale du 19 mars 2009 Paris!!!!

!!!Before/ un ptit tour par Beaubourg....La pigeon's invasion.............!!!

un petit air d'Hitchok

!!!On the road of the manif....!!!

Balades en famille....

!!!H-1 place de la république: !!!


!!les baraques à frites: the winner is la CGT!!

!!Le commerce fonctionne bien....!!

_ _

Nous sommes rassuréEs: La police Nous protege!!__

!!!In The manif:!!!

!!!Nous les aimons beaucoup!!!

En tant que feministEs non essentialistEs et personnes non binaires...apres le patriarcat...le matriarcat...quelle belle avancéE!!! et ST Anne pour toutEs les psychiatriséEs de force et pas seulement les trans...

!!!Big BrotherE is watching you!:!!!

Nous avons les moyens de vous faire parler!!

mardi 10 mars 2009

Manifestation "féministEs partout" le 7 mars 2009 + action Incorp

Vidéo de la manifestation "féministEs partout" du 7mars 2009 + action "Incorp"

tract et appel de la marche :

FEMINISTES PARTOUT

"Sexisme partout, féministes partout!"

Blog d'informations sur les événements organisés à l'occasion de la journée des femmes du 8 mars 2009

mardi 24 février 2009 Féministes Partout ! Appel à la marche du 7 mars . . Manifestation samedi 7 mars 2009 à 16h, place de la République, Paris . . Sexisme partout, féministes partout !

Si vous aussi vous êtes fatiguéEs par le paternalisme qui parle à notre place, ou par la violence qui cherche à nous faire taire, rejoignez-nous à la manifestation féministe du 7 mars 2009 ! .   Parce qu’il existe pour la majorité des gens toujours deux classes distinctes, les femmes et les hommes, et qu’il vaut mieux appartenir à la seconde qu’à la première. Parce que nous revendiquons d’avoir le choix : de notre sexe, de notre genre, de notre sexualité. Parce que nous désirons que les femmes, et touTEs leurs alliéEs, puissent s’approprier leur corps et ses représentations, sans devoir se conformer aux injonctions de normes oppressantes, réductrices et stéréotypées, véhiculées dans tous les domaines.  Parce qu’il existe mille façons de faire rentrer dans le « droit chemin » les insurgéEs contre leur sexe, leur genre, leur destin obligatoire : de l’assignation forcée des intersexes par mutilations génitales, au viol de représailles contre les lesbiennes ; de la psychiatrisation des trans’, aux violences masculines les plus régulières – en France, tous les trois jours, une femme est assassinée par l’homme avec qui elle vit.   Parce que notre santé passe en dernier, parce que le droit des femmes à disposer de leur corps est sans cesse remis en question, comme le montre la récente remise en cause du financement public du Planning familial et de nombreuses autres associations d’éducation populaire, parce que le savoir gynécologique est accaparé par les médecins, la contraception pas toujours remboursée, le droit à l’IVG menacé sous l’influence de l’Église catholique. Parce que, partout, les institutions qui exercent un pouvoir au nom de la religion ou d’une autorité morale ou politique prétendent toujours contrôler nos corps.   Parce que nous sommes largement touchées par le VIH, discriminées dans les essais par les labos qui ne prennent pas en compte notre métabolisme spécifique, parce que nous n’avons pas le même accès à des traitements de qualité, parce que nous sommes négligées dans les campagnes de prévention publiques, parce que, précarisées, nous sommes particulièrement touchées par les attaques contre la Sécurité Sociale, et notamment par l’instauration des franchises, ou par la remise en cause de l’hôpital public.  Parce que nous sommes précaires et trop souvent à temps partiel sans l’avoir choisi, que nous sommes toujours moins payées que les hommes à travail égal et à qualifications égales, et que nous effectuons l’immense majorité du travail gratuit appelé « travail domestique ». Parce que nous sommes les premières à payer la crise et le démantèlement des services publics. Parce que, malgré les lois et les effets d’annonce, le domaine public et politique nous reste toujours largement fermé.  Parce qu’en tant que femmes racialisées, nous luttons dans tous les domaines contre cette double oppression raciste et sexiste. Parce que la logique du racisme s’attaque directement à notre droit à disposer librement de notre corps. Parce qu’elle opère par exclusion, comme la loi sur le port de signes religieux à l’école qui prétend nous « protéger » – en particulier les filles musulmanes – et en fait contribue à nous stigmatiser, à nous enfermer dans le statut de « victimes » et à nous marginaliser.   Parce que, sans papiers, nous souffrons tout à la fois de la précarité, de la politique raciste du gouvernement français, des remises en cause du droit au regroupement familial, de l’intensification des interpellations policières. Parce que ce climat répressif nous éloigne encore davantage de l’accès aux soins.  Parce qu’en tant que prostituéEs, nous sommes mépriséEs, harceléEs et criminaliséEs par la loi sur la sécurité intérieure (LSI) de 2003. Parce que le délit de racolage passif accroît notre précarité et notre clandestinité et que nous ne pouvons pas exercer notre activité dans des conditions décentes et qui nous protègent.  Pour un féminisme qui refuse de voir son discours récupéré à des fins racistes, qui sache se démultiplier, concevoir l’émancipation sous toutes ses formes, un féminisme offensif qui lutte pleinement contre le système patriarcal et toutes les oppressions, qu’elles soient de classe, sexiste, raciste ou liées à la sexualité, un féminisme qui se revendique aussi des féminismes non-blancs, trans’ et lesbiens. . À l’appel de : Alternative Libertaire, Atelier de lectures féministes (cip-idf), CFPE (Collectif des Féministes Pour l’Égalité), Droits et prostitution, Étudions Gayment, Femmes Publiques, collectif Langues de putes, collectif Les mots sont importants, Mix-Cité Paris, Les Panthères roses, Pari-T, les Putes, le Torchon brûle toujours, les TumulTueuses

- Repas de soutien : dimanche 1er mars à 19h30, à la Rôtisserie, 4 rue Ste-Marthe, 75010, métro Belleville, Goncourt ou Colonel Fabien. _ Manifestation : samedi 7 mars à 16h, départ Place de la République. - Fête : samedi 7 mars au soir, à la CIP-IDF, 14 quai de Charente, 75019, Métro Corentin Cariou. - Lors de la fête à la CIP sera également projeté le film Un racisme à peine voilé, de Jérôme Host (2004) (plus d'infos sur le film : http://www.hprod.org)

( il me manque certaines re-baptisations de rues comme le square de la putain inconnuE, l'action de la Barbe au debut, et la prise de parole "des putes".)

!!!1ere partie de la vidéo:

 2ème partei de la vidéo:

action spécifique d'Incorp: heu c'est quoi Incorp...?

Incorp-fabrique.org ça peut être un lieu de rencontres et d'échanges, de productions et de diffusions. La thématique et les objectifs de travail s'inspirent grandement de ceux qui avaient été formulés par les personnes qui avaient tenté de mettre en place le collectif Incorp : ”des personnes actives dans le champ des luttes contre le sexisme, l'hétéropatriarcat, le familialisme et le binarisme qui persiste dans nombre d'organisations et de collectifs intervenant sur les questions de genre et de sexualité.”

Il s'agit de produire des outils de visibilité des personnes et des identités qui n'entrent pas dans le binarisme ambiant et dominant, y compris dans les milieux s'autoproclamant “conscients” voir “radicaux”. Cette action vise à lutter contre l'invisibilisation de ces personnes et identités qui permet d'occulter les violences exercées à leur encontre et à stimuler une réflexion commune entre les organisations et collectifs de la nébuleuse LGTBQI sur la question de la fragmentation des identités “politiques”.

des photos de la Incorp 's box:

Lucky Straight

Le binarisme tue!

côté2

côté1

les affiches:

Affiche 1

Affiche2

2EME PART MANIF feministes partout 7 MARS 2009

Sexisme partout, féministes partout !2ème partie ( il me manque certaines re-baptisations de rues comme le square de la putain inconnuE, l'action de la Barbe au debut, et la prise de parole "des putes".) "Si vous aussi vous êtes fatiguéEs par le paternalisme qui parle à notre place, ou par la violence qui cherche à nous faire taire, rejoignez-nous à la manifestation féministe du 7 mars 2009 !(...) (...)Pour un féminisme qui refuse de voir son discours récupéré à des fins racistes, qui sache se démultiplier, concevoir l'émancipation sous toutes ses formes, un féminisme offensif qui lutte pleinement contre le système patriarcal et toutes les oppressions, quelles soient de classe, sexiste, raciste ou liées à la sexualité, un féminisme qui se revendique aussi des féminismes non-blancs, trans et lesbiens. .À lappel de : Alternative Libertaire, Atelier de lectures féministes (cip-idf), CFPE (Collectif des Féministes Pour lÉgalité), Droits et prostitution, Étudions Gayment, Femmes Publiques, collectif Langues de putes, collectif Les mots sont importants, Mix-Cité Paris, Les Panthères roses, Pari-T, les Putes, le Torchon brûle toujours, les TumulTueuses http://feministespartout.blogspot.com/

Auteur : avatarMyOwnPrivateGender
Tags : FEMINISTES PARTOUT FEMINISTE LESBIEN GOUINES PEDES INTERSEXES QUEER AUTRE FEMINISME MARCHE MARS 2009 NAIEL
Envoyé : 10 mars 2009
Note :2.3
Votes :3

1ERE PART MANIF feministes toujours 7 MARS 09

Sexisme partout, féministes partout !1ere partie ( il me manque certaines re-baptisations de rues comme le square de la putain inconnuE, l'action de la Barbe au debut, et la prise de parole "des putes".) Si vous aussi vous êtes fatiguéEs par le paternalisme qui parle à notre place, ou par la violence qui cherche à nous faire taire, rejoignez-nous à la manifestation féministe du 7 mars 2009 !... (...)Pour un féminisme qui refuse de voir son discours récupéré à des fins racistes, qui sache se démultiplier, concevoir lémancipation sous toutes ses formes, un féminisme offensif qui lutte pleinement contre le système patriarcal et toutes les oppressions, quelles soient de classe, sexiste, raciste ou liées à la sexualité, un féminisme qui se revendique aussi des féminismes non-blancs, trans et lesbiens. .À lappel de : Alternative Libertaire, Atelier de lectures féministes (cip-idf), CFPE (Collectif des Féministes Pour lÉgalité), Droits et prostitution, Étudions Gayment, Femmes Publiques, collectif Langues de putes, collectif Les mots sont importants, Mix-Cité Paris, Les Panthères roses, Pari-T, les Putes, le Torchon brûle toujours, les TumulTueuses http://feministespartout.blogspot.com/

Auteur : avatarMyOwnPrivateGender
Tags : FEMINISTES PARTOUT FEMINISTE LESBIEN GOUINES PEDES INTERSEXES QUEER AUTRE FEMINISME MARCHE MARS 2009 NAIEL
Envoyé : 10 mars 2009
Note :2.0
Votes :4

lundi 9 mars 2009

Queerfood For Love Post Existrans 12 octobre 2008



20h00 : Queerfood, l'occasion de manger la meilleure bouffe vegan histoire de se remettre des excès de la veille! - 4, rue sainte marthe, métro goncourt ou belleville

- page 1 de 2