I know that...je connais l'autodestruction...mais je ne sais pas si t'accorder 10 jours d'excès après les traitements est un péché...tu m'as toi même dit que je devrais moins boire avec mon rivotril , lol, et je n'ai pas aimé, car j'estime que moi tout comme toi j'ai le droit de m'absenter de mon corps de temps en temps et de vivre même si c'est dans l'excès, je sais que j'arriverai peut être à me récupérer...


Mais tu sais comme moi que beaucoup de personnes ici masquent leurs souffrances leurs béances derrière la fête et les lendemains amers des gueules de bois...et elles sont néanmoins perceptibles approchables...juste ce qui fait de nous des êtres humains...
Après beaucoup de personnes s'autorisent à vivre pendant 10 jours à fond, au bout de leurs limites car il y a un cadre malgré tout...ce n'est pas la vie réelle...juste un possible pendant 3 semaines...juste une illusion vécue, partagée, retrouvée, comme quand on était ados et que tout semblait possible...ce ne sont pas des rêves de toute puissance juste des instants d'abandon de soi aux autres , à la tendresse, à la chaleur, aux rires partagés, au vécus non dits mais ressentis...peut être un ressourcement, une autodestruction, un espace de débauches , un rêve d'enfant ...chacune y prend et y trouve ce qu'elle veut ou peut...avant de retourner avec ce possible dans le cœur dans sa vie...
Moi cet été j'ai pu vivre dans autre chose que la souffrance, que le mal être, que les automutilations, les pompiers, les TS, et je crois que peut-être pour certaines c'est de l'autodestruction, mais pas pour moi, JE SUIS et JE VIS, et autour de moi je fais souffrir beaucoup moins de personnes en étant dans cette vie, en étant un peu plus légère que quand je reste en moi, mutique, et où j'ai vraiment envie de me faire du mal...là j'ai tout simplement envie de me faire du bien et d'être bien avec les autres aussi...
So amen pour les péchés
baisers
Naïel

ptite photo où la maladie s'autorise à se montrer et à s'aimer dans la tendresse d'un regard , d'une émotion...