naiel-workinprogress

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - balades urbaines

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 23 janvier 2010

série untitled for the moment

jeudi 19 novembre 2009

here or Not?

balade matinale vers ...l'hôtel dieu...tout un programme...

samedi 4 juillet 2009

expos ueeh 2009 terre des humains/terre des non humains....?

expos ueeh 2009 terre des humains/terre des non humains....?


Terre des « Humains »/ Terre des « Non Humains »… ?

Cette exposition était un défi personnel : faire un travail où l’être humain est complètement absent.

D’un point de vue concret et basique, je dirais que le pari a été tenu mais si je laisse traîner, s’attarder mon regard sur ces images je ne vois que des photographies saturées « d’Humain ». Chaque lieu, chaque objet est transformé, traversé par ces traces que nous laissons tous/toutes/tou…

Certains « salissent » de leur détritus de consommation effrénée des terres encore vierges …

D’autres reconstruisent l’espace d’un instant, un semblant d’humanité dans des lieux abandonnés par la société, désaffectés…dans les lieux de l’oubli, du rejet, des Humains stigmatisés comme Non Humains , se construisent des rêves avec vue sur Paris…

Lesquels sont Humains, lesquels Non Humains… ?

Rien en ce monde n’est binaire, rien n’est noir ou blanc, mal ou bien…Ce qu’on aperçoit dans ce monde auto dévasté, à chaque coin de plage polluée, à chaque bouche d’aération hébergeant pour une nuit des humains en détresse, à chaque poste allumé sur des séries TV pour des vies par procuration, …ce sont juste ces empreintes que nous laissons tous…Empreintes d’Humains Sur/Humains, Sur/intégrés , sur/ « Abrutisés » ; Empreintes d’Humains non Humains dés/Humanisés, marginalisés, rejetés…

Sommes nous nos traces ? Notre condition d’être humain nous réunit elle dans ce constat que nous n’existons que dans les traces que nous laissons pour rendre l’absent présent……… ?

Je n’ai pas de réponse, mais ces photographies sans personnages me renvoient à une seule chose : des émotions, des esquisses de survie, des fractures... .Rien que des choses humaines…

J’aimerai penser que ces traces, sans être un jugement moral, pourraient peut être nous faire prendre conscience de certaines réalités et de ne jamais oublier certaines traces trop noires et rouge sang de notre histoire…

En ce mois d’avril 2007, dans cette période traversée par le binarisme et le communautarisme qui rejaillissent dans chaque société en perte de repères, en mutation, où l’histoire inlassablement semble se répéter pour le pire, j’espère que ces traces d’Humains, de Non Humains ne fassent pas que témoigner mais fassent surtout réfléchir sur notre société qui broie et dévore l’Humain au rythme du pas assourdissant et lancinant du profit.

Naïel 02/05/07, 0h48

CyBoRgS' lAnD

work in progress année 2008/2009

CyBoRgS'lAnD 1

J'ai appliqué un principe féministe: le droit à disposer de mon corps; j'essaye de ne pas me battre avec certaines féministes...

CyBoRgS'lAnD 2

UnE cyborg rêve...




jeudi 16 avril 2009

portraits Laet, Ga et la patate GIGNAC Avril 2009 des vraies vacances, enfin:)

portraits Laet, Ga et la patate  GIGNAC Avril 2009 des vraies vacances, enfin:)

Laet




Laet et Ga




Laet



La patate!!



Laet, Ga et la patate



Laet et Ga



Laet, sortie de caisse...



la patate kiffe la boue





Ga et la Patate












mercredi 18 mars 2009

En allant à la C.I.P.

EN allant à la CIP...pour le plaisir................

mercredi 9 novembre 2005

graffitis d'un autre temps?. 09/11/2005 à 21:27 |

Graffitis qu'on voyait comme une trace d'un passé

barbarie sauvage d'un autre temps sur une plage

vestiges du passé qui sortent des murs aujourd'hui

fascisme et dictature dans nos rues...

délation et milices civiles...

couvrefeu/coup d'état quand le peuple dit non

enfermement, jugements à la va vite, expulsion

les camps ne sont pas si loin de nous...

Pays des Droits de l'Homme

tu n'es plus qu'une légende...

samedi 29 octobre 2005

Dreaming of the South and living in Suburb...29/10/2005 à 09:50

Dreaming of the South and living in Suburb...




 Dreaming of the South...all the time...forever...

Leaving the Suburb...leaving the Darkness and catch the light ...

It's just a dream ...maybe...a day...dreams will get out of my mind and...i'll run to the South..


samedi 22 octobre 2005

dream of a human world... 22/10/2005 à 11:10

dream of a human world...



Empty spaces...

eyes and heart full of tears

shouting fever life

in this cold world...

what are we living for...?

Trying day after day

to become what i'm

looking for humanity

in this cold world...

Is there a reason to hope?...

a reason to dream of a better world, of an human world?...

jeudi 20 octobre 2005

is there anybody out there... 20/10/2005 à 01:46

is there anybody out there...



Is there anybody out there...

Paris-banlieue...Paris-Dinard...Paris-Marseille...travels in another space...time...

Empty spaces...running all the time ...stop  the time just a moment...just a part of life on Mars...on Dinard...on everywhere i can have a little rest...as Beverly Jo Scott...cool...i feel it's coming...

where is Humanity , ces chaises sont elles le seul reste...de ce temps qui nous tue...nous opresse...

Extraits d'un espace temps différent:

4/04/05 DINARD

Crachin/ ce matinRayer/quitter/laver ASPIRERces/quelques grains de sableeffacer toute/Trace d’une…

ESCAPADE

crachin qui / TRANSPERCE/détrempe et noie (dans des flaques éphemères) cet Autre / TEMPS discontinu/désordonné/arythmé

Plongée soudaine/forcée en territoire glacé ELECTROCHOC acéré/ couperet qui claque comme/ portières de voitures/ portables HURLANTS/ agendas oubliés/invisibles ouverts…soudain pages déjà noircies de tous ces DEMAINS emplis/remplis qui DEGOULINENT/ nous jettent à la figure/ ces HEURES/ si ordonnées/ si bien déterminées/

course éffrènnée vers…. VERS…

Du revers d’un jean oublié/ S’ECHAPPENT Sans…bruit/ Quelques grains de sable/ Quelques ODEURS d’embruns/ Quelques / BRISURES de /lames /l’âme

subrepticement, discrètement/ se REPANDENT/ sur ces Heures (comptées/remplies) déjà PASSEES avant D’être VECUES…

Quelques grains de sable / Qui/ Au …Détour Des…Heures TREPASSEES Crissent/ Sous nos pieds trop LISSES D’adultes pressés/COMPRESSES

Comme/ Le CRI des mouettes

Un Week-End/un Jour Le Temps d’un… INSTANT Hors de/ Ce TEMPS si froid/organisé Qui nous/ Transperce/nous recouvre INSIDIEUSEMENT

Comme/ Le CRACHIN sur Dinard… Ce Matin là…

Natacha Lemoine 04 04 05






vendredi 14 octobre 2005

open, close and open my eyes... 14/10/2005 à 05:58

open, close and open my eyes... 




I've opened the door today...grey of the rain was too sad for my eyes...i've closed them...walked, walked...on the road...again...

Walking on the road , my eyes on the moon...taking the RER...

And my eyes, watching at the moon,...open  now...and i see what i want to see...descente lente sur la corniche...bruit et fureur des rames...but in my eyes ...just le bruit des lames... just blue against grey......just feeling alive in this bloody fucking closed-eyes world...où chacun se piétine par inadvertance...par indifférence...

What have we done of our humanity...of our world...?






jeudi 13 octobre 2005

les RER ne vont pas à Marseille...13/10/2005 à 20:01

les RER ne vont pas à Marseille...




Tous les chemins mènent à Rome...

tous les chemins sont ombragés par des grillages...

et  tous les RER ne mènent pas à Marseille...

même en cage....Marseille c'est plus fun.........






mardi 11 octobre 2005

une bouffée d'air...vite...11/10/2005 à 13:40

une bouffée d'air...vite...




en provenance de Marseille...always...Marseille...

minuscules...face à l'infini...et si présents pourtant...







dimanche 25 septembre 2005

25/09/2005 à 21:55 just feeling like Marseille...

just feeling like Marseille...




juste comme Marseille...entre cages et horizon...beauté et crasse...violence et apaisement...Marseille aux multiples visages, regard sur l'infini ...les pieds chancelant de tant différences...doux clapotis de mes rêves en errance

Marseille qui espère...noyée dans sa reconstruction...juste like Mars :moving, looking for me...and dreaming to stay alive...






samedi 24 septembre 2005

24/09/2005 pourquoi les mois de juin finissent-ils toujours par mourir...?

pourquoi les mois de juin finissent-ils toujours par mourir...?

aller jusqu'au bout...toujours...with no fear ...just Tears for a broken dream...