naiel-workinprogress

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 29 septembre 2009

ce que le militantisme en groupe m'a fait 1

A l'heure où je me dés/engage de tous les groupes militants je fais le bilan amer de ces deux années passées dans les luttes en groupe.

Ce que le militantisme m'a fait, c'est juste devenir un être froid, hyperlucide, hyper enragé, hyper agressif, insatisfait, sans illusion aucune ...

J'étais juste un idéaliste qui rêvait d'un monde meilleur pour touTEs...Oui n'en déplaise aux personnes surpolitisées, pour lesquelles tout devient politique, tout est noir ou blanc, pour ou contre, je vomis les groupes maintenant, ces groupes où règne un sectarisme , une loi implicite de l'homogénéisation de l'individuE pour et par le groupe, un intellectualisme élitiste qui ne sait plus que parler à des individuEs possédant les mêmes codes ( où on reproduit en résistance des nomes en touTEs genrEs, de pensée, d'actes, où le dialogue avec autrui devient impossible si par hasard il est voulu...hétéroland ne parle qu'aux hétéros, queerland qu'aux queers, gayland.., gouine land, transland lui ne parle à personne ni en interne ni en externe...triste constat de luttes internes, ..).

Avant je rêvais, je croyais qu'aimer était possible...je vivais avec un peu d'espoir...Aujourd'hui je suis épuiséE, écoeuré, par ces contre productions , par les amiEs laisséEs en chemin par manque de temps, par les amiEs perduEs au cours de luttes internes, par la déconnexion avec le monde straight comme on dit...

Alors je fais beaucoup d'efforts pour partir de tous ces groupes et j'essaye de me retrouver, pas en tant qu'identité , juste en tant qu'être humain , en tant qu'être ressentant, écoutant, aimant, esperant...et pacifier ma vie, lutter au quotidien et par la photo sont mes outils...je les ai perdus pendant deux ans...

Photographier ce qui n'est ni noir ni blanc, ce qui fait jaillir l'émotion quelquesoient nos "identités", ce qui nous concerne touTes et pas seulement quelques unEs, ce qui devrait nous rassembler au lieu de nous opposer...

Et vivre sans nier qui je suis , quel meilleur moyen que d'être heureux pour lutter sereinement...sans les luttes internes, les luttes d'égos, des luttes parcellaires pour une partie , des luttes pour des droits qui exclueront certainEs de toutes façons...

Une question tout de même, pourquoi faut-il piétiner les minorités des minorités pour s'affirmer? pour avoir de droits? être en écrasant ce n'est pas ce que je me souhaite, ni à personne d'ailleurs..il n'y aps de réponses à cette question, je l'ai acté, cela se passe toujours comme cela, l'histoire inlassablement se répète...sans fin...( to be continued)

samedi 15 août 2009

try to say End

try to say End

Que pourrais je écrire/

sur nous

quand d'un rêve à peine esquissé

tu déchires/ toutes les moitiés

de ce partage /
il ne me reste /

qu'un bout


on peut jeter le passé/s'embarquer/

pour l'amour fou/ pour un peu d'attention/

pour ce que tu as cru /

ne pas recevoir/

s'arracher d'une maison/

qu'on a portée/

sans fondations...


tu m'as souvent dit/

que je ne savais pas /

te retenir/

qu'il n'y avait pas /

d'amour

seulement/

des preuves damour


Mais n'est ce pas /

une preuve d'amour

que de laisser/

partir/

quand on aime toujours...


pour te retenir/j'aurai du te/

tenir/

je ne tenais que /

des parcelles

d'un rêve en/

devenir

d'une passion qui fut/

ma plus belle


tu étais dejà ailleurs

presque/... par hasard /

j'ai appris /

le mot fin/

sans mots/

sans après/

et sans avant...


le mot fin est /

devenu

Paria/ indifférence

et rejet/

pourtant

il me semble qu'on/

s'est connuEs

pourquoi suis je /

devenuE /

un si grand danger?


Comment ai je pu/

te faire si peur.../

alors que tu aimais dejà/

ailleurs

faut il toujours piétiner/

juste pour/

se protéger...


pour moi/ c'est juste/

des pages qui se sont/

blanchies

au gré de ton déni/

tes défenses /

tu les connais/

tu connais mes failles/

aussi/


tu connais les maux/

et les mots

tu vis les premiers

sans prononcer les seconds

ta colère les /

assène

dans le silence

juste/

le froissement

des photos jaunies/

déchirées...


Penses tu sincèrement/

de ton /

inconscient

en effacer /

toute trace...?


Naïel le 13/08/09 1H05

vendredi 7 août 2009

Que valent les luttes quand on est seulE?

Qu'est ce qui est le mieux pour moi: fermer les yeux; rentrer dans les rangs, vivre dans les normes de straightland ou de OthersLand..?

Je hais ma conscience , ma lucidité qui ne permettent pas le choix, être et vivre seraient les meilleurs...Mais j'ai juste le choix entre paraître et vivre ou être et lutter...sans espoir...

Militer me tue à petits feux...fermer les yeux aussi...ne pas être aussi...quels choix véritables ai-je?

Face contre terre: être et lutter..

Face à la mer:...paraître et rêver qu'on me fasse rêver...

face au soleil: déjà bruléE , j'attends l'ivrese de la nuit...la joie de cellEs qui n'attendent rien en espérant beaucoup.

Les luttes internes m'ont tuéE...Mes liens n'ont pas résisté...Il est temps de se retirer ...près de la mer pour l'horizon infini, près du soleil pour ne jamais oublier les brûlures , près des vagues pour me laisser emporter de guerre lasse...

Je suis prêtE à me laisser enfermer, à disparaître pour un peu de tendresse au coin d'un feu..Triste mais réel constat: Que valent les luttes quand on est seulE?

jeudi 16 avril 2009

portraits Laet, Ga et la patate GIGNAC Avril 2009 des vraies vacances, enfin:)

portraits Laet, Ga et la patate  GIGNAC Avril 2009 des vraies vacances, enfin:)

Laet




Laet et Ga




Laet



La patate!!



Laet, Ga et la patate



Laet et Ga



Laet, sortie de caisse...



la patate kiffe la boue





Ga et la Patate












lundi 14 novembre 2005

duplicité... 14/11/2005 à 08:06

samedi 22 octobre 2005

dream of a human world... 22/10/2005 à 11:10

dream of a human world...



Empty spaces...

eyes and heart full of tears

shouting fever life

in this cold world...

what are we living for...?

Trying day after day

to become what i'm

looking for humanity

in this cold world...

Is there a reason to hope?...

a reason to dream of a better world, of an human world?...