naiel-workinprogress

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 29 septembre 2009

ce que le militantisme en groupe m'a fait 1

A l'heure où je me dés/engage de tous les groupes militants je fais le bilan amer de ces deux années passées dans les luttes en groupe.

Ce que le militantisme m'a fait, c'est juste devenir un être froid, hyperlucide, hyper enragé, hyper agressif, insatisfait, sans illusion aucune ...

J'étais juste un idéaliste qui rêvait d'un monde meilleur pour touTEs...Oui n'en déplaise aux personnes surpolitisées, pour lesquelles tout devient politique, tout est noir ou blanc, pour ou contre, je vomis les groupes maintenant, ces groupes où règne un sectarisme , une loi implicite de l'homogénéisation de l'individuE pour et par le groupe, un intellectualisme élitiste qui ne sait plus que parler à des individuEs possédant les mêmes codes ( où on reproduit en résistance des nomes en touTEs genrEs, de pensée, d'actes, où le dialogue avec autrui devient impossible si par hasard il est voulu...hétéroland ne parle qu'aux hétéros, queerland qu'aux queers, gayland.., gouine land, transland lui ne parle à personne ni en interne ni en externe...triste constat de luttes internes, ..).

Avant je rêvais, je croyais qu'aimer était possible...je vivais avec un peu d'espoir...Aujourd'hui je suis épuiséE, écoeuré, par ces contre productions , par les amiEs laisséEs en chemin par manque de temps, par les amiEs perduEs au cours de luttes internes, par la déconnexion avec le monde straight comme on dit...

Alors je fais beaucoup d'efforts pour partir de tous ces groupes et j'essaye de me retrouver, pas en tant qu'identité , juste en tant qu'être humain , en tant qu'être ressentant, écoutant, aimant, esperant...et pacifier ma vie, lutter au quotidien et par la photo sont mes outils...je les ai perdus pendant deux ans...

Photographier ce qui n'est ni noir ni blanc, ce qui fait jaillir l'émotion quelquesoient nos "identités", ce qui nous concerne touTes et pas seulement quelques unEs, ce qui devrait nous rassembler au lieu de nous opposer...

Et vivre sans nier qui je suis , quel meilleur moyen que d'être heureux pour lutter sereinement...sans les luttes internes, les luttes d'égos, des luttes parcellaires pour une partie , des luttes pour des droits qui exclueront certainEs de toutes façons...

Une question tout de même, pourquoi faut-il piétiner les minorités des minorités pour s'affirmer? pour avoir de droits? être en écrasant ce n'est pas ce que je me souhaite, ni à personne d'ailleurs..il n'y aps de réponses à cette question, je l'ai acté, cela se passe toujours comme cela, l'histoire inlassablement se répète...sans fin...( to be continued)

jeudi 16 avril 2009

portraits Laet, Ga et la patate GIGNAC Avril 2009 des vraies vacances, enfin:)

portraits Laet, Ga et la patate  GIGNAC Avril 2009 des vraies vacances, enfin:)

Laet




Laet et Ga




Laet



La patate!!



Laet, Ga et la patate



Laet et Ga



Laet, sortie de caisse...



la patate kiffe la boue





Ga et la Patate












mercredi 16 novembre 2005

les mois de juin sont morts...sur le fil du funambule i'm...16/11/2005 à 09:10

les mois de juin sont morts...sur le fil du funambule i'm...16 11 05




vendredi 11 novembre 2005

dans le miroir ...suite... 11/11/2005 à 13:34

dans le miroir ...suite...



dimanche 16 octobre 2005

Bloody Nat's 16/10/2005 à 11:44

Bloody Nat's 





L'amitié est-elle soluble dans le temps...?

Le seul sentiment inaltérable qui ne demande pas de choix,qui ne connaît pas le cri des corps, le cri du désir...juste l'Amour pur, gratuit...juste parce qu'on aime...et que l'autre est en nous, dans l'absence aussi bien que dans la présence...

Un fil qui relie les solitudes entre elles...fil de nylon ou fil de funambule...?

Quand la réciprocité s'estompe , puis disparaît quasiment...est-ce la fin...doit-on subir cette fin...ou s'accrocher...mais à quoi...escaladeur sans prises, aux mains et coeurs nus...comment as tu pu croire à cette amitié avec tant de certitude?

Toi enfant d'une génération qui a perdu ses illusions avant d'avoir su pleurer...crier...aimer


jeudi 13 octobre 2005

les RER ne vont pas à Marseille...13/10/2005 à 20:01

les RER ne vont pas à Marseille...




Tous les chemins mènent à Rome...

tous les chemins sont ombragés par des grillages...

et  tous les RER ne mènent pas à Marseille...

même en cage....Marseille c'est plus fun.........






samedi 24 septembre 2005

24/09/2005 à 11:39 for people who are half-burned by so much light

for people who are half-burned by so much light

There are people who approach the sun too near that a part of them is burgled...they look likes birds with broken wings...and they try again and again  to fly away, but something , someone hold them back...something called fever for life...and they stay with us, living with their wounds...

Those people are just alive...living, giving, loving as they are...they catch the light forever...that for them that i put here this picture...

So good morning in the burning's world