naiel-workinprogress

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 12 décembre 2009

it's a long long road without end...

vendredi 11 décembre 2009

videos de Naïel

Mes vidéos sont ici en majorité

MyOwnPrivateGender sur Dailymotion


Les plus récentes sont ici en attendant la refonte de mon site

fuckinggenders sur Myspace


Destroy Genders or Fucking Genders : pour une société non binaire. V2

présentation courte pour la version video

Male, female ? Masculin, Féminin ?

Ce pseudo « ordre naturel des choses » a-t-il encore un sens ? N’y aurait –t-il pas autre chose au-delà du genre, qui serait encore « impensable », car sans mots ? En quoi la binarité des genres et des sexes est un système construit politiquement de contrôle des individuEs qui ne se fonde sur aucune donnée « naturelle » valable aujourd’hui ?

Pourquoi certaines « identités » se heurtent-elles de plein fouet à la binarité et ne peuvent s’y épanouir ?

Pourquoi cette violence ?

L’ordre Naturel des Choses serait-il le dernier tabou sans lequel la société risquerait de se désagréger ?

Comment certaines revendications transgenre et intersexes, sont, aujourd’hui ce qui peut permettre de remettre en question ces vieux fondements non naturels de notre société, du masculin et du féminin ?

Ce projet, par les portraits de 17 personnes, leur discours, …leurs révoltes... essaye de dire « l’indicible » :

Comment vivre dans des « identités » plus fluides, moins rigides… ?

- en refusant l’assignation forcée au genre et au sexe.

-En refusant de se soumette à l'injonction au genre et au sexe.

- en militant pour le droit à l’autodéfinition de son identité sans exclusion, psychiatrisation, pathologisation, oppression…

- en remettant en question l’Ordre Naturel des genres et des sexes.

Naïel le 31 mars 2008


Destroy Genders or Fucking Genders : pour une société non binair

Fucking Genders: Pour une societe non binaire | MySpace Vidéo

Destroying Genders or Fucking Genders : for A NO BINARY Society


Male, Female ? Masculine, Feminine ?

Does this pseudo « natural order of things » mean anything anymore ?

Isn't there something beyond gender, something which is still unthinkable because it is wordless ?

To what extent is the sex/gender binary a political system constructed to control individuals, without any « natural » basis ? >P> Why do some « identities » have to confront the binary norms in which they can't live fully ? Why this violence ?

Is the Natural order of Things the last taboo, without which society would be at risk of collapsing ?

How are some transgender and intersexed movements what could allow to question the old masculine/feminine foundations of our society ?
This project, through the portraits and self-descriptions of 17 persons, tries to speak the « unspeakable » :

How to live in less narrow, more fluid « identities »... ?

-by denouncing forced assignment to sex and gender.

-By denouncing forced injonction to sex and gender.

-by fighting for the right to self-identification without marginalization, psychiatrization, pathologization, oppression...

-by questioning the Natural Order of gender and sex.

Naïel, March 31st 2008



Destroying Genders or Fucking Genders: for A NO BINARY Society

Fucking Genders: Pour une societe non binaire | MySpace Vidéo


Destroy Genders or Fucking Genders : für eine nicht-zweigeschlechtliche Gesellschaft. Video der Fotoausstellung.DVD . PAL 48mn

männlich, weiblich ? Weiblich, Männlich ?
Hat diese pseudo „natürliche Ordnung des Dinge » noch einen Sinn?
Gäbe es nicht etwas anderes jenseits des Genders, das noch ‘undenkbar’, weil ohne Worte wäre? Inwiefern ist die Zweigeschlechtlichkeit der Gender und Geschlechter ein politisch konstruiertes Syste, der Kontrolle der Individuen, welches sich auf keine heut gültige „natürliche“ Gegebenheit gründet?
Warum ecken einige „Identitäten“ mit voller Wucht an die Zweigeschlechtlichkeit an und können sich in ihr nicht entfalten? Warum diese Gewalt? Wäre die natürliche Ordnung der Dinge, das letzte Tabu, ohne das die Gesellschaft von ihrer Zersetzung bedroht wäre? Wie sind es heute einige Transgender- und Intersexuellen-Forderung, die es erlauben diese alten nicht-natürlichen Fundamente unserer Gesellschaft des Männlichen und Weiblichen in Frage zu stellen?
Dieses Projekt, durch die Portraits von 17 Personen, ihre Diskurse,… ihre Revolten… versucht das „Unsagbare“ zu sagen:Wie kann man in fließenderen, weniger starren“Identitäten“ leben…?
-indem die erzwungene Zuweisung zu einem Gender und einem Geschlecht verweigert wird.
-Indem man ablehnt, sich l' zu unterbreiten; Befehl am Gender und am Geschlecht.
 -indem für das Recht auf Selbstdefinierung seiner Identität ohne Ausgrenzung, Psychiatrisierung, Pathologisierung, Unterdrückung… gekämpft wird -indem die natürliche Ordnung der Genders und der Geschlechter in Frage gestellt wird.

Naïel 31 März 2008



Destroy Genders or Fucking Genders : für eine nicht-zweigeschlec

Fucking Genders: Pour une societe non binaire | MySpace Vidéo

-Destroy Gender o Fucking Genders : por una sociedad no binaria

part 1

Vídeo de la exposición de fotos. DVD. PAL 48 min.


Hombre, mujer? Masculino, Femenino?
Tiene aún sentido este pseudo “orden natural de las cosas”? No habrá otra cosa más allá del género, que es aún impensable, por ser innombrable?
En qué el binarismo de géneros y sexos es un sistema construido políticamente para el control de l*s individu*s que no está basado en ningún hecho “natural” válido hoy en día?
Porqué algunas “identidades” chocan de lleno con el binarismo y no se pueden desarrollar? Porqué esta violencia? Será El Orden Natural de las Cosas el último tabú sin el cual la sociedad está en peligro de desintegración?
Cómo pueden hoy en día algunas reivindicaciones transgénero e intersex, poner en cuestión estos viejos fundamentos no naturales de nuestra sociedad, lo masculino y lo femenino?

Este proyecto, a través de los retratos de 14 personas, sus discursos…sus revueltas…intenta decir lo “indecible”:
Cómo vivir desde “identidades” más fluidas, menos rígidas…?

-Rechazando la asignación obligatoria al género y el sexo.
--Denunciando la prescripción forzada al género y el sexo.
-Luchando por el derecho a la auto-definición de la propia identidad sin exclusión, psiquiatrización, patologización, opresión…
-Poniendo en cuestión el Orden Natural de los géneros y sexos.

Naïel, 12/09

you can read it completely here
http://www.myspace.com/fuckinggenders
soon in spanish here for the pictures exhibition:




http://naiel.net/

part2

part3<>

dimanche 6 décembre 2009

22 novembre 2009 13h30 : Colloque sur les questions trans’ et intersexes festival "tous les genres sont dans la culture" Bruxelles 2009

22 novembre 2009 13h30 : Colloque sur les questions trans’ et intersexes

festival "Tous les genres sont dans la culture" genre pluriels, novembre 2009 , Bruxelles

Le dimanche 22 novembre 2009 dès 13h30

Lieu : IHECS, 15 rue du Poinçon B-1000 Bruxelles

La journée du dimanche 22 novembre 2009 sera consacrée aux questions trans’ et intersexes avec Maud-Yeuse Thomas et Karine Espineira (Sans Contrefaçon), Stéphanie Nicot (Trans-Aide).

l'accueil, by Naïel



Max, Lo, tanguy, préparation, by Naïel







Max et Lo, by Naïel






  • intervention de Maud Yeuse Thomas

Maud-Yeuse Thomas et Karine Espineira sont les co-fondatrices (avec Tom Reucher) de l’association Sans Contrefaçon. Elles s’intéressent depuis plusieurs années aux problématiques croisées de genre, trans et féministes.

Maud, anthropologue spécialisée dans la question des représentations de genre(s) et de leurs traitements dans le champ médicolégal via des savoirs disciplinaires, présentera une comparaison ethno-anthropologique sur la notion du « troisième sexe social » en tant que médiation d’une pluralité des genres : l’exemple de la culture Inuit vue par un chercheur occidental, Bernard Saladin d’Anglure, et la matrice binaire soutenant une représentation pansexuelle. Dans son exposé, Maud examinera les translations dans cette recherche entre déterminismes de sexe et de genre pour comprendre comment le mythe croise les savoirs modernes pour en constituer une approche anthropologique et philosophique de vivre-ensemble.

http://www.genrespluriels.be/22-novembre-2009-13h30-Colloque

son intervention est disponible ici:
http://natamauve.free.fr/Saladin%20d%27Anglure.html

Maud-Yeuse et Tanguy, by Naïel

Maud-Yeuse, by Naïel


débatdans la salle





Maud-Yeuse Thomas en  couleur:by Naïel

ou




Maud-Yeuse Thomas en  N&B , by Naïel

 


Karine avant son intervention, by Naïel



  • intervention de Karine Espineira
Maud-Yeuse Thomas et Karine Espineira sont les co-fondatrices (avec Tom Reucher) de l’association Sans Contrefaçon. Elles s’intéressent depuis plusieurs années aux problématiques croisées de genre, trans et féministes.

Karine, spécialiste en communication, s’intéresse plus particulièrement aux représentations et aux traitements médiatiques des transidentités. Son exposé portera précisément sur quelques traitements et représentations du sujet trans en télévision.

publications:
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=26730


La transidentité, De l’espace médiatique à l’espace public, Paris, l’Harmattan, coll. Champs Visuels, 2008, 198 pages, 18 euros.

C’est à partir de l’opération de Christine Jorgensen en 1952 au Danemark, que le fait "qu’un homme puisse devenir une femme", après une intervention chirurgicale, entre dans l’esprit du grand public en raison de sa très forte médiatisation. Les identités trans’ sont alors loin de s’affirmer comme telles. Il faudra attendre la fin des années 80 pour assister à l’émergence d’une visibilité prenant une forme revendicative. Entre les deux, la psychiatrisation de l’identité.

Grâce à l’Internet, les transidentités ne sont plus isolées les unes des autres et ne rejouent plus la dramatique du changement de sexe comme une individuelle et éternelle première fois. Une mémoire s’élabore, se fixe et génère une culture. Leurs relations à l’information et l’identitaire questionnent tout autant. Cette recherche considère le groupe transidentitaire comme un monde social s’institutionnalisant dans un esprit multidisciplinaire à la lumière des sciences de l’information et de la communication, de la psychosociologie, de la théorie de l’engagement, de l’ethnométhodologie, de la sociologie de la traduction et de la communication instituante.

L’analyse du traitement télévisuel de la transidentité, considérée comme expression la plus singulière de l’identité, est-elle susceptible de donner des outils de lectures sur la construction des normes de genre au-delà de la transidentité ?

Doctorante en sciences de l’information et de la communication à l’université de Nice Sophia-Antipolis, Karine Espineira a exercé professionnellement plusieurs années dans le champ de l’insertion sociale et professionnelle comme formatrice et chargée de communication. Cofondatrice de l'association Sans Contrefaçon, et réalisatrice de plusieurs courts métrages.


----

Contact Presse
Marie-Anne Hellian – Service de Presse - Sciences Humaines
Editions L’Harmattan - 7, rue de l’École Polytechnique 75005 Paris
Tél : 01 40 46 79 22 / Fax : 01 43 25 82 03 / marie-anne.hellian@harmattan.fr

,

Karine,avant son intervention, by Naïel





Karine,ça y est c'est à moi, No stress :) by Naïel



Karine, by Naïel





le public attentif, by Naïel


Aurore , by Naïel



des retrouvailles et débats passionés, Patrizia, Karine et Maud, , by Naïel


  • intervention de stéphanie Nicot (Trans-Aides)
pas de résumé , pas de photos autorisées...
http://www.trans-aide.com/

  • des débats après de manière informelle, des rires , ambiance détendue...

participantEs, by Naïel



Maud et Karine, petit moment de détente, by Naïel




Avec Max en pause clope, by Naïel



Maus by Naïel

























CONFERENCES DU WE DU 21/22 NOV 09 "Tous les genres sont dans la culure" Bruxelles

Dans le cadre du festival « Tous les genres sont dans la culture » et dans le cadre de la quinzaine des femmes

Samedi 21 novembre

à l’Hôtel de Ville de Bruxelles:


les bénévolEs à l'accueil:



by Naïel

table de brochures , by Naïel

  • 21 novembre 2009 14h : L’image des femmes telle que véhiculée dans notre société via les arts, le cinéma, le théâtre, la littérature, les médias
Présentée et animée par Laurence Ngosso de l’asbl Genres Pluriels
http://www.genrespluriels.be/L-image-des-femmes-telle-que

la préparation de la salle



Max et Lo, ASBL genre pluriel, by Naïel


by Naïel





Tanguy, ASBL Genre pluriels, by Naïel



ouverture des conférences , by Naïel



by Naïel





Lo, avant la conférence, by Naïel


un peu de détente , by Naïel


by Naïel
unE participantE attentive:),


bis repetita, by Naïel

http://www.genrespluriels.be/Het-beeld-van-de-vrouw-in-de




by Naïel


  • 21 novembre 2009 16h : Construction des notions « féminin – masculin » en anthropologie biologique - du « moindre mâle » à un « deuxième sexe »… 

Conférence présentée le samedi 21 novembre à 16h par Evelyne Peyre

Biologiste, Chargée de recherche au CNRS

Présentation d’Evelyne Peyre

Parallèlement à ses activités de recherche en paléoanthropologie, Evelyne Peyre milite dans le mouvement féministe depuis 1977. En 1979-80, elle a participé au groupe Femmes et Sciences. Membre du comité d’organisation du colloque national Femmes, Féminisme et Recherches (Toulouse, 1982), elle a ensuite participé à la création de l’action thématique programmée Recherches sur les femmes et recherches féministes du CNRS où elle a été en charge (1986-89) du thème interdisciplinaire Biologie, anthropologie, ethnologie et préhistoire. Elle a fait partie du comité de rédaction du bulletin national d’information Études Féministes (1985-89) publié par l’APEF (Association Parisienne pour les Études Féministes). Elle a, par la suite, participé au Réseau Femmes pour la Parité qui est à l’origine de la publication dans le journal Le Monde du ‘Manifeste des 577 pour une démocratie paritaire’ (10/11/1993). Depuis 2006, elle est co-responsable du séminaire Sexe et genre : pour un dialogue interdisciplinaire au carrefour des sciences de la vie et des sciences humaines et vice-présidente de l’Institut Emilie de Châtelet pour le développement et la diffusion des recherches sur les femmes, le sexe et le genre dont elle est la co-fondatrice (2006). Elle mène, par ailleurs, depuis longtemps avec la généticienne Joëlle Wiels, une réflexion critique sur le concept de sexe dans la littérature scientifique ainsi que sur les relations entre le sexe et le genre (cf. publications).

http://www.genrespluriels.be/21-novembre-2009-17h-Construction

http://www.emilieduchatelet.org/

by Naïel

  • 21 novembre 2009 17h : Détermination génétique du sexe : complexité biologique contre normes de genre

Conférence présentée le samedi 21 novembre à 17h par Joëlle Wiels

Biologiste, Directrice de recherche au CNRS

Présentation de Joëlle Wiels :

Parallèlement à ses activités de recherche sur le cancer, Joëlle Wiels milite dans le mouvement féministe depuis 1977. En 1979-80, elle a notamment participé au groupe “ Femmes et Sciences ” puis a rejoint le collectif animant la librairie Carabosse (la seule librairie féministe à cette époque). A son retour en France, après deux années passées aux États-Unis (1985-86), elle a fait partie du comité de rédaction du bulletin national d’information Études Féministes (1987-89) publié par l’APEF (Association Parisienne pour les Études Féministes). Elle a, par la suite, participé au Réseau Femmes pour la Parité qui est à l’origine de la publication dans le journal Le Monde du “ manifeste des 577 pour une démocratie paritaire” (10 novembre 1993). Entre 2002 et 2005 elle a dirigé la Mission pour la parité dans la recherche et l’enseignement supérieur du Ministère chargé de la Recherche. Elle est membre de l’association « Femmes et Sciences depuis 2005.

Elle mène, par ailleurs, depuis longtemps avec l’anthropologue Evelyne Peyre, une réflexion critique sur le traitement de la détermination du sexe dans la littérature scientifique ainsi que sur les relations entre le sexe biologique et le sexe social (cf. publications).

http://www.genrespluriels.be/Determination-genetique-du-sexe

http://www.emilieduchatelet.org/

By Naïel





samedi 5 décembre 2009

Photos de la L-week bruxelles ( soirée) et ouverture fu fesival "tous les genres sont dans la culture"

plus d'infos sur la L-Week ici:

http://www.l-week-2009.blogspot.com/

festival "tous les genres sont dans la culture" ici:
http://www.genrespluriels.be/-Festival-Tous-les-genres-sont-dans-















































































jeudi 3 décembre 2009

« Tous les genres sont dans la culture » photos show DKB « Atteinte aux genres public » 21 11 2009 Bruxelles

Festival « Tous les genres sont dans la culture »


Du 20 au 29 novembre dans différents lieux à Bruxelles, l’asbl Genres pluriels (GPs), en partenariat avec d’autres associations et artistes, organise un festival « Tous les genres sont dans la culture » qui visera à montrer au public de la région bruxelloise et d’ailleurs la diversité, le continuum des genres et des sexes.

D'autres photos et peut être compte rendus suivront sur ce we de 3 jours intenses du 20  22 novembre:
le programme est en ligne ici:
http://www.genrespluriels.be/-Festival-Tous-les-genres-sont-dans-


Quelques photos des Drag Kings de Bruxelles lors d’un show DKB « Atteinte aux genres public » dans la soirée du samedi 21 novembre dans le local du Pink Ponk:


by Naïel





by Naïel




by Naïel

by Naïel









































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































le final:























































































































































































































































































































samedi 28 novembre 2009

Les dix ans d'Agile- auvergne et les 10emes homosaïques à la télévision....programme et expo fucking genders

Les dix ans d'Agile- auvergne et les 10emes homosaïques à la télévision....programme et expo fucking genders

http://www.clermont1ere.com/programme_liste.php?em=57&id=3999&page=1

voir pour plus d'infos ici:

http://naiel-workinprogress.naiel.net/post/2009/09/28/prochaines-expos-clermont-ferrand-et-Bruxelles-en-novembre

jeudi 19 novembre 2009

here or Not?

balade matinale vers ...l'hôtel dieu...tout un programme...

mardi 10 novembre 2009

week end intersexué 08/11/09 Paris photos






Bien que la loi interdise les mutilations génitales et toute autre forme de mutilation non nécessaire à la survie d'un enfant, celle-ci ne semble pas s'appliquer aux enfants intersexués. Parce qu’ils sont nés avec des organes génitaux différents des standards mâle/femelle, ces enfants sont opérés à plusieurs reprises et les médecins choisissent pour eux le rôle social qu'ils devront assumer plus tard.
Ces opérations sont tellement taboues qu’on « omettra » souvent de les annoter dans le dossier médical et on se gardera bien de révéler à la personne concernée qu’elle a été assignée.
Ceux d’entre nous qui ont fini par découvrir ce qui leur avait été fait, ont souvent trouvé du soutien et de la compréhension dans un témoignage vieux de plus d’un siècle : les mémoires d’Herculine Barbin ( Herculine Barbin dite Alexina B.: mes souvenirs, [Les vies parallèles] Gallimard, 1978, présenté par Michel Foucault )

Née le 8 novembre 1838, Herculine Barbin est déclarée de sexe féminin. Elle grandit dans une institution pour jeunes filles où elle reçoit une éducation d’institutrice. A l’âge de 22 ans, elle ressent de violentes douleurs au ventre et doit consulter un médecin qui découvre des organes génitaux qu’il qualifie de masculins. En quelques mois, Herculine est encouragée par les médecins à « devenir » juridiquement un homme. Elle devient Abel Barbin et perd son emploi. Rejetée de tous, vivant dans la misère et ne trouvant pas sa place dans la société, elle mettra fin à ses jours dans sa chambre de la rue de l'Ecole de Médecine à Paris en février 1868.
En hommage à Herculine Barbin, le 8 novembre est devenu la journée de solidarité envers les intersexué.e.s.

Les 7 et 8 novembre 2009, l'association Orfeo organise un week-end pour les personnes intersexuées, leurs familles et tout ceux qui les soutiennent.

Le samedi 7 novembre sera consacré à une rencontre-déjeûner entre intersexués (et leurs proches) seulement mais le soir, nous vous retrouverons au Sentier des Halles à 21h45 pour voir "Hedwig And The Angry Inch". Réservation des places ici: http://www.fnacspectacles.com/place-spectacle/manifestation/Cabaret-Revue-HEDWIG-AND-THE-ANGRY-INCH-SH07N.htm

Le dimanche 8 novembre, nous vous donnons rendez-vous à 16h au 12, rue de l'Ecole de Médecine, Paris VI (Métro Odéon), devant l'université René Descartes pour célébrer la journée de solidarité envers les intersexué.e.s. Nous vous proposons de venir allumer une bougie et inscrire votre nom et/ou celui de votre association pour montrer votre soutien à la lutte des intersexués contre les traitements de normalisation.
Si vous ne pouvez pas vous déplacer mais que vous souhaitez participer à cette action, envoyez-nous un mail et nous allumerons une bougie pour vous.

Nous espérons que vous serez nombreux à nous soutenir!

Arthur Cocteau
Président d'Orfeo
http://asso.orfeo.free.fr

P.S.: Détails pratiques pour les participants:
- Le rassemblement n'a pas été déposé en préfecture
- Nous avons pensé utiliser des petites bougies chauffe-plat que nous mettrons dans des pots bas en verre style La Laitière (A vos yaourts ! ) Nous en amènerons le plus possible mais si vous en avez chez vous, nous sommes preneurs.
- Nous aimerions mettre une grande bougie par association alors il faudrait que vous nous disiez le plus vite possible si votre asso veut participer.
- Le lieu de rendez-vous pour le déjeûner du 7 novembre sera communiqué aux personnes intersexuées intéressées sur simple demande par email ( asso.orfeo@gmail.com )
Lieu : Paris

dimanche 18 octobre 2009

exit...

Pour illustrer mes propos:

ce-que-le-militantisme-en-groupe-m-a-fait-1


dimanche 2 août 2009

UEEH 2009 un ptit bout

www.ueeh.org/

samedi 1 août 2009

Nowhere 2009 photos

http://www.goingnowhere.org/
Welcome to Nowhere


Got some great pics of Nowhere 2009? Why not post your best ones to our gallery and on the forum?


An arts-based event in the middle of the harsh Spanish desert near Los Monegros, Nowhere is unlike anything you’ve experienced before. Inspired by the Burning Man festival, Nowhere is built on the key principles of:

Self-expression: The freedom to be in a creative and liberating space

Radical self-reliance: You are responsible for yourself

No commerce: Bring all you need because you can’t buy it there

Leave no trace: Create something from nothing, and leave nothing behind

Participation: Get involved – this is not an event for spectators
Lieu : Nowhere's Land

vendredi 7 novembre 2008

à la recherche de mon identité 2003

À la recherche de mon identité Porter un regard sur un corps qui dysfonctionne, sur un corps qui s'écarte de la norme médicale Porter un regard mais aussi montrer l'inmontrable, exprimer l'indicible pour pouvoir enfin penser l'impensable renvoyé par la norme sociale et continuer à exister, à ÊTRE au-delà des normes. Questionner l'identité, les genres et la répression sociale qui peut s'exercer sur toute personne s'écartant volontairement des constructions sociales préétablies et normatives (par exemple la notion de féminin et de masculin). Diversité des genres. Dépasser une vision stéréotypée et binaire de la construction identitaire de chacun(e). Reconnaître et respecter l'identité de chacun(e). Dépasser le clivage masculin/féminin et introduire toute une déclinaison de genres toujours en perpétuel mouvement afin que chacun(e) puisse se poser la question : qui suis-je ?.

Auteur : avatarMyOwnPrivateGender
Tags : genre identités queer transgenre queerart gender genderqueer
Envoyé : 07 novembre 2008
Note :4.0
Votes :1

jeudi 23 novembre 2006

IPSO : Infinie Protection des Sans Ombre.... | 23 novembre 2006 | 26 novembre 2006 11:13:17

IPSO : Infinie Protection des Sans Ombre.... | 23 novembre 2006 | 26 novembre 2006


aller dans un institut spécialisé dans les maladies ayant un rapport avec la psychée pour se faire aider, trouver un fil...enfin le retrouver..., chercher une aide pour mettre en place des moyens personnels pour vivre"avec " la maladie...chercher un peu de soleil, d'espoir quelque part....et y trouver ça:



Un grand Chef de Service qui vous regarde de haut avec son assistant qui ne se présente même pas, ...Mr le Chef de Service a décidé d'ignorer la maladie...le désespoir...les suicides...les mutilations...l'urgence de la demande ...pour attaquer sur le problème du genre, tellement plus facile et visible...forcement tous les problèmes viennent de là...c'est non conforme à la différenciation sexuelle qui est à la base de notre société et de la psychanalyse...



Feindre de me prendre pour un garçon, me laisser parler une demi-heure, puis me poser des questions incongrues, pour me faire dire mais , je suis une fille...le faire répéter deux fois , et me demander ce que je ressens à ce qu'il me prenne pour un garçon gay..;sourires...pense-t-il que je suis assez conne pour ne pas voir sa manipulation perverse et pour faire de mon apparence une déficience, une anormalité qui engendre toute ma difficulté à vivre; à survivre avec la maladie...



alors, je lui ai répondu :"rien", que personne ne me prenait pour un garçon de face et quand je parlais....silence..."et vous savez que vous renforcez votre masculinité par votre apparence" ... pauvre con, masculin féminin ce sont vos normes à la con! C 'est pas pour ça que je suis là!



lui n'entendant que ce qu'il veut entendre, la non conformité d'un genre à son assignation sexuelle...et moi lasse d'entendre ces conneries qui sont hors sujet dans ma demande...



Alors MR le grand somaticien, là il faut que je parte, mais tout à l'heure je prendrais mon téléphone pour vous dire ce que je n'ai pas pu dire hier, par lassitude, par emmêlage de noeuds, par non attention de votre part à ce que je suis et pas à ce à quoi je ressemble....et en attendant je vais à mon RV et je vous emmerde!!!



Tous les psys ne sont pas comme vous, heureusement, par malheur vous formez des gens à votre vision réductrice de l'être....vous poussez les gens au suicide par votre discours normalisateur...heureusement mon désarroi s'est transformé en colère ce matin ...tchao à toute à l'heure au tel!


mardi 21 novembre 2006

No Words Unly Pictures... | 21 novembre 2006 |11:12:16

lundi 20 novembre 2006

untitled | 20 novembre 2006