naiel-workinprogress

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 11 décembre 2009

videos de Naïel

Mes vidéos sont ici en majorité

MyOwnPrivateGender sur Dailymotion


Les plus récentes sont ici en attendant la refonte de mon site

fuckinggenders sur Myspace


Destroy Genders or Fucking Genders : pour une société non binaire. V2

présentation courte pour la version video

Male, female ? Masculin, Féminin ?

Ce pseudo « ordre naturel des choses » a-t-il encore un sens ? N’y aurait –t-il pas autre chose au-delà du genre, qui serait encore « impensable », car sans mots ? En quoi la binarité des genres et des sexes est un système construit politiquement de contrôle des individuEs qui ne se fonde sur aucune donnée « naturelle » valable aujourd’hui ?

Pourquoi certaines « identités » se heurtent-elles de plein fouet à la binarité et ne peuvent s’y épanouir ?

Pourquoi cette violence ?

L’ordre Naturel des Choses serait-il le dernier tabou sans lequel la société risquerait de se désagréger ?

Comment certaines revendications transgenre et intersexes, sont, aujourd’hui ce qui peut permettre de remettre en question ces vieux fondements non naturels de notre société, du masculin et du féminin ?

Ce projet, par les portraits de 17 personnes, leur discours, …leurs révoltes... essaye de dire « l’indicible » :

Comment vivre dans des « identités » plus fluides, moins rigides… ?

- en refusant l’assignation forcée au genre et au sexe.

-En refusant de se soumette à l'injonction au genre et au sexe.

- en militant pour le droit à l’autodéfinition de son identité sans exclusion, psychiatrisation, pathologisation, oppression…

- en remettant en question l’Ordre Naturel des genres et des sexes.

Naïel le 31 mars 2008


Destroy Genders or Fucking Genders : pour une société non binair

Fucking Genders: Pour une societe non binaire | MySpace Vidéo

Destroying Genders or Fucking Genders : for A NO BINARY Society


Male, Female ? Masculine, Feminine ?

Does this pseudo « natural order of things » mean anything anymore ?

Isn't there something beyond gender, something which is still unthinkable because it is wordless ?

To what extent is the sex/gender binary a political system constructed to control individuals, without any « natural » basis ? >P> Why do some « identities » have to confront the binary norms in which they can't live fully ? Why this violence ?

Is the Natural order of Things the last taboo, without which society would be at risk of collapsing ?

How are some transgender and intersexed movements what could allow to question the old masculine/feminine foundations of our society ?
This project, through the portraits and self-descriptions of 17 persons, tries to speak the « unspeakable » :

How to live in less narrow, more fluid « identities »... ?

-by denouncing forced assignment to sex and gender.

-By denouncing forced injonction to sex and gender.

-by fighting for the right to self-identification without marginalization, psychiatrization, pathologization, oppression...

-by questioning the Natural Order of gender and sex.

Naïel, March 31st 2008



Destroying Genders or Fucking Genders: for A NO BINARY Society

Fucking Genders: Pour une societe non binaire | MySpace Vidéo


Destroy Genders or Fucking Genders : für eine nicht-zweigeschlechtliche Gesellschaft. Video der Fotoausstellung.DVD . PAL 48mn

männlich, weiblich ? Weiblich, Männlich ?
Hat diese pseudo „natürliche Ordnung des Dinge » noch einen Sinn?
Gäbe es nicht etwas anderes jenseits des Genders, das noch ‘undenkbar’, weil ohne Worte wäre? Inwiefern ist die Zweigeschlechtlichkeit der Gender und Geschlechter ein politisch konstruiertes Syste, der Kontrolle der Individuen, welches sich auf keine heut gültige „natürliche“ Gegebenheit gründet?
Warum ecken einige „Identitäten“ mit voller Wucht an die Zweigeschlechtlichkeit an und können sich in ihr nicht entfalten? Warum diese Gewalt? Wäre die natürliche Ordnung der Dinge, das letzte Tabu, ohne das die Gesellschaft von ihrer Zersetzung bedroht wäre? Wie sind es heute einige Transgender- und Intersexuellen-Forderung, die es erlauben diese alten nicht-natürlichen Fundamente unserer Gesellschaft des Männlichen und Weiblichen in Frage zu stellen?
Dieses Projekt, durch die Portraits von 17 Personen, ihre Diskurse,… ihre Revolten… versucht das „Unsagbare“ zu sagen:Wie kann man in fließenderen, weniger starren“Identitäten“ leben…?
-indem die erzwungene Zuweisung zu einem Gender und einem Geschlecht verweigert wird.
-Indem man ablehnt, sich l' zu unterbreiten; Befehl am Gender und am Geschlecht.
 -indem für das Recht auf Selbstdefinierung seiner Identität ohne Ausgrenzung, Psychiatrisierung, Pathologisierung, Unterdrückung… gekämpft wird -indem die natürliche Ordnung der Genders und der Geschlechter in Frage gestellt wird.

Naïel 31 März 2008



Destroy Genders or Fucking Genders : für eine nicht-zweigeschlec

Fucking Genders: Pour une societe non binaire | MySpace Vidéo

-Destroy Gender o Fucking Genders : por una sociedad no binaria

part 1

Vídeo de la exposición de fotos. DVD. PAL 48 min.


Hombre, mujer? Masculino, Femenino?
Tiene aún sentido este pseudo “orden natural de las cosas”? No habrá otra cosa más allá del género, que es aún impensable, por ser innombrable?
En qué el binarismo de géneros y sexos es un sistema construido políticamente para el control de l*s individu*s que no está basado en ningún hecho “natural” válido hoy en día?
Porqué algunas “identidades” chocan de lleno con el binarismo y no se pueden desarrollar? Porqué esta violencia? Será El Orden Natural de las Cosas el último tabú sin el cual la sociedad está en peligro de desintegración?
Cómo pueden hoy en día algunas reivindicaciones transgénero e intersex, poner en cuestión estos viejos fundamentos no naturales de nuestra sociedad, lo masculino y lo femenino?

Este proyecto, a través de los retratos de 14 personas, sus discursos…sus revueltas…intenta decir lo “indecible”:
Cómo vivir desde “identidades” más fluidas, menos rígidas…?

-Rechazando la asignación obligatoria al género y el sexo.
--Denunciando la prescripción forzada al género y el sexo.
-Luchando por el derecho a la auto-definición de la propia identidad sin exclusión, psiquiatrización, patologización, opresión…
-Poniendo en cuestión el Orden Natural de los géneros y sexos.

Naïel, 12/09

you can read it completely here
http://www.myspace.com/fuckinggenders
soon in spanish here for the pictures exhibition:




http://naiel.net/

part2

part3<>

dimanche 6 décembre 2009

22 novembre 2009 13h30 : Colloque sur les questions trans’ et intersexes festival "tous les genres sont dans la culture" Bruxelles 2009

22 novembre 2009 13h30 : Colloque sur les questions trans’ et intersexes

festival "Tous les genres sont dans la culture" genre pluriels, novembre 2009 , Bruxelles

Le dimanche 22 novembre 2009 dès 13h30

Lieu : IHECS, 15 rue du Poinçon B-1000 Bruxelles

La journée du dimanche 22 novembre 2009 sera consacrée aux questions trans’ et intersexes avec Maud-Yeuse Thomas et Karine Espineira (Sans Contrefaçon), Stéphanie Nicot (Trans-Aide).

l'accueil, by Naïel



Max, Lo, tanguy, préparation, by Naïel







Max et Lo, by Naïel






  • intervention de Maud Yeuse Thomas

Maud-Yeuse Thomas et Karine Espineira sont les co-fondatrices (avec Tom Reucher) de l’association Sans Contrefaçon. Elles s’intéressent depuis plusieurs années aux problématiques croisées de genre, trans et féministes.

Maud, anthropologue spécialisée dans la question des représentations de genre(s) et de leurs traitements dans le champ médicolégal via des savoirs disciplinaires, présentera une comparaison ethno-anthropologique sur la notion du « troisième sexe social » en tant que médiation d’une pluralité des genres : l’exemple de la culture Inuit vue par un chercheur occidental, Bernard Saladin d’Anglure, et la matrice binaire soutenant une représentation pansexuelle. Dans son exposé, Maud examinera les translations dans cette recherche entre déterminismes de sexe et de genre pour comprendre comment le mythe croise les savoirs modernes pour en constituer une approche anthropologique et philosophique de vivre-ensemble.

http://www.genrespluriels.be/22-novembre-2009-13h30-Colloque

son intervention est disponible ici:
http://natamauve.free.fr/Saladin%20d%27Anglure.html

Maud-Yeuse et Tanguy, by Naïel

Maud-Yeuse, by Naïel


débatdans la salle





Maud-Yeuse Thomas en  couleur:by Naïel

ou




Maud-Yeuse Thomas en  N&B , by Naïel

 


Karine avant son intervention, by Naïel



  • intervention de Karine Espineira
Maud-Yeuse Thomas et Karine Espineira sont les co-fondatrices (avec Tom Reucher) de l’association Sans Contrefaçon. Elles s’intéressent depuis plusieurs années aux problématiques croisées de genre, trans et féministes.

Karine, spécialiste en communication, s’intéresse plus particulièrement aux représentations et aux traitements médiatiques des transidentités. Son exposé portera précisément sur quelques traitements et représentations du sujet trans en télévision.

publications:
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=26730


La transidentité, De l’espace médiatique à l’espace public, Paris, l’Harmattan, coll. Champs Visuels, 2008, 198 pages, 18 euros.

C’est à partir de l’opération de Christine Jorgensen en 1952 au Danemark, que le fait "qu’un homme puisse devenir une femme", après une intervention chirurgicale, entre dans l’esprit du grand public en raison de sa très forte médiatisation. Les identités trans’ sont alors loin de s’affirmer comme telles. Il faudra attendre la fin des années 80 pour assister à l’émergence d’une visibilité prenant une forme revendicative. Entre les deux, la psychiatrisation de l’identité.

Grâce à l’Internet, les transidentités ne sont plus isolées les unes des autres et ne rejouent plus la dramatique du changement de sexe comme une individuelle et éternelle première fois. Une mémoire s’élabore, se fixe et génère une culture. Leurs relations à l’information et l’identitaire questionnent tout autant. Cette recherche considère le groupe transidentitaire comme un monde social s’institutionnalisant dans un esprit multidisciplinaire à la lumière des sciences de l’information et de la communication, de la psychosociologie, de la théorie de l’engagement, de l’ethnométhodologie, de la sociologie de la traduction et de la communication instituante.

L’analyse du traitement télévisuel de la transidentité, considérée comme expression la plus singulière de l’identité, est-elle susceptible de donner des outils de lectures sur la construction des normes de genre au-delà de la transidentité ?

Doctorante en sciences de l’information et de la communication à l’université de Nice Sophia-Antipolis, Karine Espineira a exercé professionnellement plusieurs années dans le champ de l’insertion sociale et professionnelle comme formatrice et chargée de communication. Cofondatrice de l'association Sans Contrefaçon, et réalisatrice de plusieurs courts métrages.


----

Contact Presse
Marie-Anne Hellian – Service de Presse - Sciences Humaines
Editions L’Harmattan - 7, rue de l’École Polytechnique 75005 Paris
Tél : 01 40 46 79 22 / Fax : 01 43 25 82 03 / marie-anne.hellian@harmattan.fr

,

Karine,avant son intervention, by Naïel





Karine,ça y est c'est à moi, No stress :) by Naïel



Karine, by Naïel





le public attentif, by Naïel


Aurore , by Naïel



des retrouvailles et débats passionés, Patrizia, Karine et Maud, , by Naïel


  • intervention de stéphanie Nicot (Trans-Aides)
pas de résumé , pas de photos autorisées...
http://www.trans-aide.com/

  • des débats après de manière informelle, des rires , ambiance détendue...

participantEs, by Naïel



Maud et Karine, petit moment de détente, by Naïel




Avec Max en pause clope, by Naïel



Maus by Naïel

























jeudi 12 novembre 2009

Ventes diverses de travaux photographiques.

Ventes diverses de travaux photographiques.
Merci de faire circuler:)..
Cette année comme en 2007, je propose plusieurs ventes diverses de mes travaux photographiques:
calendrier:
calendrier personnalisé
cartes postales
aimants
cahiers d'artistes de deux expositions
livrets de poèmes d'une exposition.
Oeuvres
Dans le but de diffuser mes oeuvres artistiqueset aussi de recuperer un peu de mon investissement financier au travers des divers expos que je presente, ainsi que pour préparer mes prochaines expositions.
Calendrier 2009/2010: PoRtRaiTs: juste pour l'émotion, un regard, la tendresse, la force de vivre. Nouveauté 2009







































13 photos avec la couverture.
dimension double A4,
calendrier mural.
Photos signées
dédicacés
prix :50€
édition limitée
si vous souhaitez en commandez un faites le moi savoir avant le mercredi 25 novembre 20H,( si vous voulez les avoir pour les fêtes); je les vends 50€, en édition limitée à  10 ou 20 exemplaires suivant les demandes.

2)un calendrier 2009/2010 d'artiste personnalisé:
Vous pouvez choisir n'importe quelle photo de toutes mes expositions que vous pouvez trouver sur :
http://naiel.net/
ce blog est en reconstruction donc tout n'y est pas..
explications de la démarche à suivre
pour le calendrier personnalisé vous pouvez visiter mes divers sites, le principal etant naiel.NET, mais sur les l'adresse slide il en a plein, si vous pouvez  enregistrer sous, vous enregistrez les photos et me les envoiyez à transgendergeneration@yahoo.fravec quelle photo pour quel mois, ( ou je peux choisir)...il yen a aussi sur lesautres blogs notamment naielworkinprogress...tout cela avant le 25/11 20H que je puisse passer ma commande, j'ai des delais un peu longs...

13 photos
dimension double A4,
calendrier mural.
Photos signées
dédicacés
prix :60€
édition limitée

Vous choisissez et je vous fais le calendrier avec des photos signées pour 60€ ( le calendrier + 13 photos) Je fais un nombre limité de calendriers (10) merci de me contacter rapidement si vous êtes interesseEs ( j'enverrai les tirages avnt le 25 novembre à 20H pour que vous les ayez pour les fetes)

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
3) cartes postales petit format: 2€
Kay, octobre 2008 recto verso Nouveauté 2009
edition limitée 100ex







cate postale de l'exposition "ni Rose ni Bleu" recto
edition limitée 100ex




carte postale: suicide' day
edition limitée 100ex




4) cartes postales grand format:5€
CyBorGs'LaNd 1 recto verso Nouveauté 2009
edition limitée 50 ex







Carte postale de lexposition "fucking genders: pour une société non binaire recto
edition limitée 50 ex




5) Aimants:7€
aimant de l'exposition "terre des humains/terre des non humains..."?
Dimensions:
edition limitée 10 ex










aimant "Freaks" Nouveauté 2009
Dimensions:
edition limitée 10 ex





6) cahiers d'artistes de diverses expositions signés et numérotés:


a) -cahiers d'artiste de L'exposition :

« A La Recherche De Mon Identité… »
(septembre 2002-avril 2003)
toute l'exposition est visible ici:
http://naiel.net/













L'exposition complète !:

o Tirée en 2 exemplaires pour Cinéffable
o 47 photos et l'affiche de l'expo en couverture
o tirages photos réalisés en labo sur du papier AGFA fugicolor Crystal Archiv Suprem
o 6 pages de textes imprimées sur du papier ivoire en coton ou en lin blanc
o carnet CLAIREFONTAINE, papier velouté noir 120g/m2
o signés et numérotés


PRIX : 100€
1 exemplaire a été vendu à Cinéffable 2004

------------------------------------------------------------------------
-
b)Cahiers d'artistes de l'exposition :

« Quelques Photos, quelques Poèmes sur les Rencontres» 
Toute l'exposition est visible ici:
http://naiel.net/





L'exposition complète + 2 poèmes inédits !:

o Tiré en deux exemplaires pour Cinéffable 2005
o 13 photos de l'exposition
o 10 poèmes de l'exposition + 2 inédits
o tirages photos réalisés en labo sur du papier AGFA fugicolor Crystal Archiv Suprem
o reliure et papier noir de grande qualité
o signés et numérotés


PRIX :100€

----------------------------------------------------------------------------
-
7) Livrets de poèmes de l'exposition :

« Quelques Photos, quelques Poèmes sur les Rencontres»

tous les poèmes sauf les inédits sont visibles ici:
http://naiel.net/









Tous les poèmes de l'exposition + 2 poèmes inédits !:

o Tiré en 10 exemplaires pour Cinéffable 2005
o 10 poèmes de l'exposition + 2 inédits
o tirages photos réalisés sur du papier ivoire
o couverture : photo « des amours qui perdurent en nous » tirée sur du Papier Mat Archival EPSON
o reliure et protection plastifiée
o signés et numérotés


PRIX :16€

----------------------------------------------------------------------------


8) toutes les photos de mes expositions sont à vendre, je rappelle les prix

toutes les photos des expos ci dessous sont visibles ici:
http://naiel.net/


-Exposition : Destroy Genders or Fucking Genders : Pour une société non binaire.
(  en ligne sur http://naiel.net/)
Naïel
transgendergeneration@yahoo.fr

photos dans les books :
100€ la photo (en 30X40)sauf pour :

-Nexus 8&10 : 120€
-Lazz 4&8 :110€
-Sarah 4&7 :110€
-Vincent 3&5&8&15 :110€
-Naïel 1&2&3&4&5&6&7 : 120€

BÂCHE Destroy Genders or fucking Genders
format 60X80, toile Canvas , impression garatie entre 75 et 100 ans :300€


pour les books me contacter
---------------------------------------------------------------------------------------------------


-exposition DYKES IN BLACK (And White)

o Tirage en labo professionnel sur toile CANVAS

o Stabilité des encres garantie 75 ans

o Prix des photos : 200€

--------------------------------------------------------------------------
-EXPOSITION Ni Rose, Ni Bleu...


Toutes les photos sont tirées sur du papier SMOOTH FINE ART PAPER, ILFORD Galerie.


PRIX : -encadrée 140€

-------------------------------------------------------------------------

- exposition "quelques photos , quelques poemes sur les rencontres"


LISTE DES PHOTOS ET PRIX :


1. TRIPTYQUE DE L'EXPOSITION PHOTO 1 : 150€
Tirage LABO sur papier EPSON semi-mat professionnel
Résolution d'impression : 5760 dpi

2. RENCONTRE AVEC SA DIFFERENCE : 140€
(Photo +Poème)
Tirage sur papier KODAK pro Ultima Ultra Glossy
Résolution d'impression 2880 dpi

3. VIVRE SANS RENCONTRER : 140€
(Photo +Poème)
Tirage sur papier KODAK pro Ultima Satin
Résolution d'impression 2880 dpi

4. DES AMOURES QUI PERDURENT EN NOUS… : 140€
(Photo +Poème)
Tirage sur papier ILFORD PRO Smooth Pearl
Résolution d'impression 2880 dpi

5. A/CORPS-DES/A/CORPS : 150€
(Photo +Poème)
Tirage sur papier KODAK pro Ultima Ultra Glossy
Résolution d'impression 2880 dpi




6. DE L'AMITIE : 140€
(Photo +Poème)
Tirage sur papier MAT Micro Application PRO
Résolution d'impression 2880 dpi

7. LA NON-RENCONTRE : 140€
(Photo +Poème)
Tirage sur papier KODAK pro Ultima Satin
Résolution d'impression 2880 dpi

8. TRIPTYQUE DE L'EXPOSITION PHOTO 2 : 130€
Tirage sur papier KODAK pro Ultima Satin
Résolution d'impression 2880 dpi

9. NOS TOUJOURS : 140€
(Photo +Poème)
Tirage sur papier ILFORD PRO Smooth Pearl
Résolution d'impression 2880 dpi

10. SYMBIOSE : 150€
(Photo +Poème)
Tirage LABO sur papier EPSON semi-mat professionnel
Résolution d'impression : 5760 dpi

11. JE VIENDRAI SUR TON OREILLER… : 140€
(Photo +Poème)
Tirage sur papier ILFORD PRO Smooth Pearl
Résolution d'impression 2880 dpi


12. DE L'ENVIE DE TOUJOURS VOULOIR RECOMMENCER… : 350€
(Photo +Poème)
Tirage sur papier KODAK pro Ultima Ultra Glossy
Résolution d'impression 2880 dpi

13. TRIPTYQUE DE L'EXPOSITION PHOTO 3 : 140€
Tirage sur papier KODAK pro Ultima Satin
Résolution d'impression 2880 dpi


----------------------------------------------------------------------------

- EXPOSITION " a la recherche de mon identité"

LISTE DES PHOTOS EXPOSEES ET PRIX :



CADRES 40 X 50 :

1:Face to my Past 130€
2:Thank you Mr K.:hopeless 120€
3:Contractions:Intérieur/Extérieur 130€
4:Sans titre 120€
5: Arctic Zone 100€
6:Thank you Mr K.: Rage 120€
7:The Ballad of the Legal Junkie: Destroyed Mind 120€
9:Fissurer le Voile des Apparences: Qui Suis-je… 130€
10: Sex…/Gender… : Masculin/Féminin/… ? 130€


CADRE 50 X 70:

11:Genres… 200€

CADRE 60 X 80:

8:Sex…/Gender… 150€

CADRES 18 X 24:

12:Contractions: Being different in a White World 65€
13:Encore un Matin: Sans Répit 50€
14:Encore un Matin: Happy Life 50€
15:Back to Hospital: No Miracle for an illusion…65€
16:The Ballad of the LegalJunkie:Putréfaction Interne 50€
17:The Ballad of the Legal Junkie: Rage 50€
18:Encore un Matin: Stranger to my Body 50€
19:Encore un Matin:Home, Sweet Home!! 50€
20:Back to Hospital: N'être plus qu'une Ombre 65€
21:The Ballad of the Legal Junkie: Transparence 50€
22:Contractions: Black is Back 65€
23:Souffrance ou Méditation…? 65€
24:Se fondre dans un Regard 65€
25:Sans titre 50€


CADRE 20 X 30

26:The Ballad of the Legal Junkie:
Eclats de Drogues… 65€


CADRES 30 X 40:

27:Back to Hospital: Never Give up Fighting 90€
28:back to Hospital: Dernier Regard avant l'Ombre... 90€
29:Back to Hospital: Help Me 90€

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


- EXPOSITION
Terre des « Humains »/ Terre des « Non Humains »… ?


La photo : 100€
format 30X40

Sauf : 140€ pour la n°


Naïel
ce blog est en reconstruction donc tout n'y est pas..

dimanche 18 octobre 2009

exit...

Pour illustrer mes propos:

ce-que-le-militantisme-en-groupe-m-a-fait-1


lundi 31 août 2009

la version 2 en francais Video de mon exposition version 2 Destroy Genders or Fucking Genders: Pour une societe non binaire.

la version 2 en francais Video de mon exposition version 2 Destroy Genders or Fucking Genders: Pour une societe non binaire.VERSION 2

 elle est destinée à faire circuler cette exposition dans les festivals de films décalés expo ici: 

 http://naiel.net/

Le projet y est en entier

 http://www.myspace.com/fuc kinggenders

 le projet V2 y est en entier en anglais... Si vous souhaitez diffuser ce film ou faire circuler expo photos, vous pouvez me contacter.

 Merci et bon visionnage

Naïel









Destroy Genders or Fucking Genders : pour une société non binair

short presentation for the video version Destroying Genders or Fucking Genders : for A NO BINARY Society VERSION 2

ENGLISH : short presentation for the video version Destroying Genders or Fucking Genders : for A NO BINARY Society VERSION 2


: Male, Female ? Masculine, Feminine ?
Does this pseudo « natural order of things » mean anything anymore ?
Isn't there something beyond gender, something which is still unthinkable because it is wordless ?
To what extent is the sex/gender binary a political system constructed to control individuals, without any « natural » basis ?
Why do some « identities » have to confront the binary norms in which they can't live fully ?
Why this violence ?
Is the Natural order of Things the last taboo, without which society would be at risk of collapsing ?
How are some transgender and intersexed movements what could allow to question the old masculine/feminine foundations of our society ?
This project, through the portraits and self-descriptions of 17 persons, tries to speak the « unspeakable » :
.-
How to live in less narrow, more fluid « identities »... ? -by denouncing forced assignment to sex and gender.
-By denouncing forced injonction to sex and gender.
-by fighting for the right to self-identification without marginalization, psychiatrization, pathologization, oppression...
-by questioning the Natural Order of gender and sex.
Naïel, March 31st 2008

you can read it completely here

soon in english here for the pictures exhibition: http://naiel.net/
elle est destinée à faire circuler cette exposition dans les festivals de films decales
expo ici: http://naiel.net/
Le projet y est en entier
http://www.myspace.com/fuckinggenders
le projet V2 y est en entier en anglais...
Si vous souhaitez diffuser ce film ou faire circuler l'expo photos, vous pouvez me contacter.
Merci et bon visionnnage
Naïel

Destroying Genders or Fucking Genders: for A NO BINARY Society

samedi 29 août 2009

Ne pas genrer les personnes à priori.



Ne pas genrer les personnes à priori.


Il etait une fois , juché au-dessus des calanques, sous un soleil éclatant, un monde idéal libéré de toute norme...Où chaque personne était respectée ...au-delà des apparences.

DRING! DRING! Le reveil (oui, je suis unE vieillE et n'ai pas encore mon portable multiconsommations intégré) sonne..

Retour brutal à la réalité.

Je suis toujours sous un soleil éclatant, du 4ème étage de mon palace "crous" j'aperçois toujours les calanques, MAIS...je ne suis pas à Bisounours'Land...:


Du "salut les filles", au "c'était bien bien avec Le/La Mec/Fille d'hier soir?" en passant par ."comment ça va jeune homme", "bonjour monsieur"...Je me retrouve encore, de fait, genré-e par mon apparence physique...HIC!


Nous avons tout-e-s été éduqué-e-s dans et par un système hétéronormatif et sexiste, avec une langue particulièrement genrée et des formules de "politesse" genrées( qui ne sont pas toujours hypocrites et peuvent faire partie d'un certain "take care"), qui assigne un Genre/Sexe en fonction de l'apparence physique et qui continue encore ( malgré nos efforts de déconstruction) à nous traverser quotidiennement.


Certaines personnes souhaitent être genrées indépendamment de leur apparence physique, d'autres ne souhaitent pas être genrées, etc...Ce souhait est plusqu'un souhait c'est juste le droit fondamental de toute personne à s'autodéfinir , s'autodéterminer, à être libre de dire qui elle est...., à ÊTRE tout simplement.


Je sens que malgré votre totale ouverture d'esprit, vous allez me dire: "c'est bien beau tout ce discours MAIS, pratiquement , comment je fais..?

C'est très simple: vous rencontrez une autre personne , un simple "salut", "bonjour" , "ça va"? ...ne genre pas les gen-t-e-s à Priori.

Et immanquablement , vous allez me rétorquer ( car vous avez l'esprit très ouvert), "pour le bonjour , c'est simple mais après? Si je discute avec la personne"?

Si, dans votre discussion , la personne ne s'est pas genrée elle même pour diverses raisons, vous pouvez tout simplement lui demander ce qu'elle préfère:

le "elle" , le "il", le "iel", le "illE",...pleins de pronoms se créent au fur et à mesure  de nos déconstructions/reconstructions/déconstructions...


ET réciproquement:


Si je suis par exemple une personne souhaitant être genrée au masculin/féminin/ou non genrée/ou autre...et SI ,du fait des habitudes sociales et du temps si différent qu'il faut à chacun-e pour déconstruire toutes les normes, on me genre à priori et que celà m'agresse....

un peu de "zénitude"...

Dire tout simplement , moi c'est "il", elle, iel, illE...( chacun-e ayant le libre choix d'expliquer ou non ; personne n'a à se justifier d'être!), d'une manière calme et en prenant en compte son interlocuteur-e dans toute sa dimension , permet tres souvent de désamorcer les violences, agressions ressenties qui sont souvent dûes à un manque d'information et/ou une "mal information" sur les questions de genre.

Essayons de ne pas oublier , en tant que personne, notre propre cheminement, ce qu'il nous a fallu comme temps , rencontres avec d'autres pour commencer à déconstruire tout celà...


BiSouNouRs' lAnD n'existera sans doute jamais , mais nous pouvons tout-e-s ensemble essayer de tendre vers....

texte écrit pour les ueeh 2009

Naïel, fin juin 2009


Parce qu'il y en a marre de subir l'injonction à se genrer qui n'est en fait qu'une volonté de confirmation de ce que la personne a vu de nous par votre apparence!

Parce que partout c'est il ou elle et que cela n'a rien de naturel....parce que le genre n'est pas la construction sociale d'un sexe qui serait biologique....!

parce que le genre precede et produit le sexe!

parce que tout ca vous ronge de l'interieur, parce que votre place n'est nulle part, parce que vous êtes toléréEs partout.......mais jamais respectéEs

parce qu'il n'y a pas d'autres manieres de lutter contre le sexisme que de s'enoncer différemment ...

parce que binarisme , genre, sexe, sexisme, racisme.....vont ensemble..................

parce que seulE il n'ya pas de lutte possible.....

mercredi 26 août 2009

s'énoncer en tant "qu'identité" alternative non binaire Female to UNKNOW

Pourquoi changer de prénom et pourquoi Naïel?;

Naïel est un prénom construit et politique. Il est le fruit de la contraction de Nat-il/el qui est un prénom construit et choisi, comme peut l'être cette p… de binarité des sexes et des genres qu'on pense "naturelle" et qui régit notre société. Naïel est là pour vous rappeler qu'il n'y a pas de nature dans ce système binaire seulement des constructions sociales, politiques, culturelles...qui divisent en deux l’humanité afin de légitimer le sexisme , l’oppression d’une catégorie par une autre, les «Normes»…et toutes les discriminations et violences qui s’exercent sur des personnes dites a/normales...

ce n'est pas qu'un prenom neutre .



s'énoncer le pronom: ( en cours)


et je me dois de pouvoir m'énoncer , le iel ne me satisfait pas;

;car il me met dans un entre deux qui reste emprisonné dans le binaire male femelle et qui renvoie souvent à une certaine complementarité masculin/feminin que je refuse totalement et qui reste la base du systeme hétérosexiste.
UnE amiE trans et s'enoncant intergenre situe elle l'intergenre autre part....



, ni le elle , ni le il,ni l'alternance des deux....c'est juste autre chose....



le illE ( prononcer illé) est interessant mais pas assez marquant pour être destabilisant...

;

l'enonciation de toute facon se doit d'être différente suivant les divers espaces /temps dans lesquels on se situe et nos interlocutricEs...Elle doit être la plus destabilisante possible pour pousser au questionnement impossible sur la binarité des sexes/genres, sur la renaturalisation des categories politiques ....et sur le combat féministE ayant pour but final cette destruction des genres/sexes tout en tenant compte pour l'instant de la realité de ces rapports de pouvoir que sont le genre et le sexe, de la réalité de ces catégories et de leurs relations.........


;Pour l'instant,

je demande( non je n'ai rien à demander!) je veux

; le" iel" et l'accord noms/adjectifs n'a pas d'importance..
à l'ecrit je prefere le E féministe dégenré..mais impossible à l'oral....<p>

Naïel le 26 aout 2009

dimanche 2 août 2009

UEEH 2009 un ptit bout

www.ueeh.org/

mercredi 1 juillet 2009

bloc trans pride Paris 2009 à l'initiative d'OUTRANS

En vrac

dimanche 21 juin 2009

Pride de Lille 06 juin 2009 Pink Bloc avec les flamands Roses et le centre J'en suis j'y reste NPC

Sur le stand du centre LGBT de Lille le "J'en suis j'y reste" avec les Flamands Roses de Lille et des individuEs:

Pancartes , slogans................

Avant la Marche toujours sur le même stand dans le village des associations de Lille

départ du PINK BLOC:

Dans la marche avec le PINK BLOCK:

mercredi 8 avril 2009

Assemblée Générale des TorduEs le dimanche 26 avril 14 h à la CIP LE LIEU EST CONFIRME; donc au 26 à la CIP

Assemblée Générale des TorduEs


le dimanche 26 avril  14 h à la CIP 

LE LIEU EST CONFIRME; donc au 26 à la CIP


Ceci n'est pas une invitation à une enième conférence-débat sans suite sur le féminisme, le genre et les sexualités! C'est une réunion entre TorduEs, chacunE s'autodéfinissant comme yel l'entend.



Pourquoi cette proposition d'une AG des TorduEs ?

Au début était l'envie d'organiser une marche des TorduEs, inspirée de celles qui s'étaient tenues en 2005 et 2006. Nous avons constaté que très peu de personnes étaient prêtes à s'impliquer dans la préparation de cette marche, malgré l'accueil favorable que semblait recevoir cette initiative. D'où une interrogation sur les raisons de cette dichotomie attentes/participation, qui a enclenché un questionnement plus large sur la pertinence politique de notre initiative. De là est née l'idée de partager nos questionnements avec ceux d'autres TorduEs afin d'y réfléchir ensemble et de dégager des perspectives d'action.


Une AG des TorduEs parce qu'il est fondamental/ primordial et décisif de poser et de discuter un certain nombre de questions

Quelles TorduEs sommes-nous ?
En quoi nous définir TorduEs nous engage-t-il ?
Quelle identité partageons-nous ?
Et partageons-nous une identité politique ?
Partageons-nous une "identité" ou autre chose ?

Comment les TorduEs se situent-elles par rapport aux différentes formes d'oppressions et par rapport aux différentes formes de luttes et de résistances aux oppressions ?
En quoi les réflexions sur ces différentes formes d'oppressions influent-elles sur nos fonctionnements ?

Puisque Genre, Sexualités et Féminisme sont les termes qui nous réunissent,
qu'entendons nous par Genre, Sexualités et Féminisme ?

Qu'est-ce que cela implique dans nos luttes ?
Et quel(s) besoin(s) d'action collective avons-nous aujourd'hui ?


L'AG commence à 14h, mais nous proposons à celleux qui le souhaitent de se retrouver dès 12h quai de Charente et d'apporter ce qu'yels veulent manger, boire, partager pour un pique-nique 100% DIY ;)


CIP
14, quai de Charente
M° Corentin Cariou (ligne 7)
http://www.tordues.org/wikimarche
marche2009@tordues.org

dimanche 5 avril 2009

Pute Pride 2009 sur tele bocal

Pute Pride 2009 sur tele bocal

idem, les liens ne sont pas directs ce soir sur ce superbe blogg!!

http://www.telebocal.org/bocal2/index.php

lundi 23 mars 2009

Manif grève générale du 19 mars 2009 Paris

!!!!Manif grève générale du 19 mars 2009 Paris!!!!

!!!Before/ un ptit tour par Beaubourg....La pigeon's invasion.............!!!

un petit air d'Hitchok

!!!On the road of the manif....!!!

Balades en famille....

!!!H-1 place de la république: !!!


!!les baraques à frites: the winner is la CGT!!

!!Le commerce fonctionne bien....!!

_ _

Nous sommes rassuréEs: La police Nous protege!!__

!!!In The manif:!!!

!!!Nous les aimons beaucoup!!!

En tant que feministEs non essentialistEs et personnes non binaires...apres le patriarcat...le matriarcat...quelle belle avancéE!!! et ST Anne pour toutEs les psychiatriséEs de force et pas seulement les trans...

!!!Big BrotherE is watching you!:!!!

Nous avons les moyens de vous faire parler!!

lundi 16 mars 2009

série Cyborgs 'Land 1, 2, 3

série Cyborgs 'Land




UnE Cyborg RÊve



travail 2008/2009...en cours

22 déc 08

Les transgenres pleurent parfois aussi

au milieu des rires/de Paris tout Queer

Sous les coups de Marseille/ tout straight

Cœurs écorchés /aux corps non labellisés

dans leur solitude particulière

iels croisent parfois

d'autres solitaires

Petits pierrots cyborg

aux corps improbables/impensables

attardant leurs rêves en devenir

sous la lune soyeuse/ qui ne dit mot

hybrides en devenir

ce sont /les corps de la multitude

et /la multitude des corps

langages en création qui /

essayent

de s'interpeller/ de se croiser/de se rencontrer

devenirs ayant atomisé

les notions de frontière

d'identité/de finitude/

pour un avenir multiples

aux routes croisées, démultipliées

chemins de pierres/ toujours à inventer

cyborgs parfois en détresse

qui débordent nos capacités à penser

l'informe/..le mouvement/

.le post Humain...

l'inintelligible qui /lance des sos

l'illégitime ne mérite pas la tendresse

BanniES de l'humanité

on en retrouve ceratinEs

errant dans les HP prisons

de la sécurité nationale

iels se battent parfois

avec d'autres mutants

qui se soumettent /à la loi du genre,

à l'injonction à la vie/

de guerre lasse/pour pouvoir juste penser exister

un Cyborg sous la lune

ça rêve de chaleur/ de moments partagés

avec d'autres

/de pouvoir un jour/

se reposer/ laisser un instant leurs résistances/

juste pour la fragilité d'un regard/

qui le transpercerait/ pour la beauté des

corps illégitimes qui s'entremêlent/

reconfigurant des sexualités

improbables et joyeuses

un Cyborg sous le soleil naissant

/ ça ravale ses larmes

et puis ça se lève/en brandissant le poing

pour /

résister toujours

on ne nait pas cyborg/

on ne le devient pas non plus

.on est juste un devenirCyborg

un devenir cyborg sait qu'iel ne sera jamais reconnuE. Mais iel lutte quand même...car iel est la lutte...


article dans la dixieme muse N°37 mars/avril: dossier genre

article dans la dixieme muse N°37 mars/avril: dossier genre

personnes interviewées:

''Kael T. BLOCK

Moi

Axel Léotard''

dans un souci de respect des copyrights de la 10eme muse je ne peux publier que mon interview:( version non coupée)

contexte :Dans les objectifs: il devait y avoir un FTM , une MTF, un IS et unE FTU ( à savoir moi)

dans les faits: il ya 2 FTM et unE FTU................
surfashionnisation des FT wathever...constatée de longue date en intra milieu LG et en milieu pseudo queer.......
Comment parer à celà?

plein de questions et de constats me font actuellement gerber dans le pseudo queer devenu un pr^tt à consommer d'images fashion...Je manque un peu de temps pour développer.........


la dixième muse étant sous copyright, je ne peux retranscrire que ce que j'ai écrit, qui n'a pas été coupé, juste une erreur de frappe dans le magazine qui enlève le sens d'une phrase...par contre j'avais déliberement fait le choix de publier une image Freaks de moi ( une image perso étant demandée) qui ne ressemble pas à la norme FT....sur-sexualisée en ce moment , mais bizarrement elle n'a pas été publiée.......pas assez vendeur...???

la photo que j'avais demandée est celle ci:




et celle mise est celle ci:







"........ BIO express :

Je suis unE individuE qui par moments utilise la photographie comme moyen d'expression et de résistance..

__ C'est quoi le genre pour toi__ ?

Je tiens d'abord à préciser que le genre n'est pas, pour moi, la construction sociale du sexe biologique ( le genre est un concept créé dans les années 50 aux États Unis par Stoller et Money, deux psychiatres et psychologues travaillant sur le “transexualisme” et la reassignation des enfants intersexuéEs.). Le genre préexiste au sexe et le produit en lui donnant l'illusion du naturel ( tout en invisibilisant cette production). C'est un rapport social de pouvoir qui produit et entretient le système heteronormatif (2 genres, 2 sexes, relation hétérosexuelle avec pour but la reproduction). Dans ce sens il fonde la société en tant qu'hétérosexuelle.( cf Wittig) En tant que dispositif créé et au service du pouvoir biopolitique , il est à detruire car il maintient l'oppression d'une categorie sur une autre, exerce un controle permanent des individuEs via une grille de lecture normative qui définit ce qui est “humain” de ce qui ne l'est pas. Il exclut donc du domaine du “pensable” toute personne ne pouvant être identifiée clairement par cette grille. Dans ce sens , le féminisme a pour objectif final la destruction du genre; ce qui ne veut pas dire qu'il faut ignorer ou nier la réalité des catégories sociales de genre et leur relations. Le genre (en tant que dispositif de régulation au service du pouvoir) au même titre que le sexe n'a pas de caractère naturel , rien ne préexiste à sa production. L'injonction au genre (l'obligation à se définir de manière genrée) qui précède l'assignation (mâle ou femelle par le système) , a pour unique réponse le genre binaire et la résistance au genre ( en tant que système) ne peut donc se faire qu'à l'intérieur de celui-ci par des productions multiples, toujours changeantes ( non fixes),de “genres” qui viennent mettre à mal les deux genres binaires et en montrent leur caractère construit politiquement et donc arbitraire et contestable. Il me semble important dans cette subversion de ne pas ériger via ces “productions” de “genres” “degenréEs”, de nouvelles normes, de nouvelles injonctions....à une nouvelle norme identitaire “queer” ou “freaks”.

  C'est quoi ton genre ?

Avec un certain sourire je dirais “bad”,en référence à une certaine irrévérence à “l'ordre des genres”. Sinon no gender, je suis juste unE individuE.

_Dans ta transition est ce qu'il y a eu un moment important ? quel est ton meilleur souvenir ? et le pire ? :

Cela va être très court: au sens usuel du terme je n'ai pas transitionné.

Je ne vais pas d'un point à un autre ni d'un genre à un autre.

Il y a juste un fait: j'ai été assignéE femelle à la naissance et depuis je suis et serai toujours en “transition” vers moi...un moi qui n'a pas de nom dans cette société.

Beaucoup de personnes pensent, depuis que j'ai effectué une modification corporelle ( “torsoplastie”), que je suis FTM... Ce qui n'est pas le cas, mais il est intéressant de noter que certaines modifs corporelles, qui touchent des zones du corps qui ont été etiquettées feminines ou masculines, et donc par extension qui definissent le genre de la personne, soient tout de suite lues à travers une grille heteronormative binaire, qu'on se situe dans un “milieu” informé ou non.

  Beaucoup de personne mélange sexe biologique, genre et orientation sexuelle qu’est ce que tu as envie de leur dire ?J

e dirai juste, parce que j'ai déjà développé la question sur le genre plus haut, que ce sont 3 concepts distincts mais qui font partie d'un système et qu'on ne peut donc les analyser séparément. J'ajouterai que ces trois concepts n'ont de sens que dans une logique de société hétérosexuelle.


Qu'est ce que tu aimerais comme changement dans la société ?

J'aimerai que chaque individuE soit respectéE en tant qu'individuE et ne soit plus abordéE en premier et dernier lieu, par son genre, sa race, sa classe.....

ce qui inclue que toutEs bénéficient des mêmes droits et devoirs.

Et une pensée utopique que les luttes convergent, et qu'elles ne restent pas fragmentées, divisées et donc inefficaces et excluantes....

En gros que l'acquisition de droits pour certainEs ne se fassent pas en piétinant d'autres personnes... Moins de contrôle extérieur,...que chacunE puisse être libre de disposer de sa propre personne sans que l'état intervienne..

Une solidarité effective , la sortie du capitalisme pour une gestion plus collective de nous même ...

  Comment définis tu ta démarche en temps que photographe ? Qu'est ce qui t'inspire ?

Je vais faire assez simple , la photographie est pour moi un outil privilégié au service de ce que je souhaite exprimer.

Je fonctionne essentiellement par projets et non par images chocs.

J'essaye dans ma démarche et notamment pour “fucking genders” de ne pas “assigner” les personnes à une image fixe et non voulue de leur part. J'essaye de pas tomber dans le piège d'« un discours sur »et de laisser la place « à un discours de » ( chaque personne a pu se mettre en scène, s’autodéfinir sur un schéma , ainsi qu’expliquer comment ellE se positionnait à un moment donné par rapport au binaire, au genre)….Même si cela passe par le filtre de mon regard...

je n'ai pas une démarche particulièrement esthétique : l'émotion que mes images peuvent créer prime sur la “ beauté” , le côté “joli”...

J'ai une une préférence pour le noir et blanc , je ne separe pas la photo dite “traditionnelle” argentique des autres modes de production d'images, ni ne les hierarchise.

Ce qui me touche emotionnellement m'inspire, cela peut etre un paysage un visage, une injustice....

j'aime aussi les errances dans des “no humans'Land” en compagnie de mon appareil.

 As tu une actualité pour les mois à venir ?

-La vidéo « destroy Genders or fucking Genders : pour une societe non binaire »sera projetée au festival XXYZ 5 qui se déroulera du lundi 23 février au samedi 28 février, 2009, à Toulouse/France.

-l'exposition devrait partir en Belgique au mois de septembre dans le cadre d'un festival organisé par GenrEs au pluriel

-Je travaille actuellement à essayer de la faire traduire en anglais, allemand et espagnol.

-j'ai plusieurs projets en tête, mélangeant photographie, vidéos,sons, arts plastiques divers:

- « Réfractaires au genre »

-un projet plus global sur l'antipsychiatrie, l'enfermement et le contrôle sur nos personnes

 Si tu dois conseiller un livre quel serait’il ? Un film ? Dans les derniers qui m'ont marqués:

« l'ordre des mots » de C.et M. ARRA,

Shortbus,

XXY...

Sinon j'adore P.ALMODOVAR, D.Cronenberg, D.llYNch, Ozon, W. Wenders...

Pour les livres:

« trouble dans le genre « de J.Butler,

et quelques auteurEs qui m' apportent enormement :

"l'insoutenable légèreté de l'être" M.KUNDERA;

CAMUS, wittig,K.BORNSTEIN, L.FEINBERG, Baudelaire, Rimbaud,V.Despentes, K.Pancol, G.LETOUZE" dis moi quelque chose", N.Brehal"les corps celestes, L.Extebarria "Amour Prozac et autres curiosités V.DESPENTES,

ISAAC ASIMOV et ses histoires de robots, Theresa De lauretis,, Preciado, « Le manifeste cyborg : la science , la technologie et le féminisme-socialiste vers la fin du XXème siecle « par Donna Haraway DORLIN,

Quelle question aurait tu aimée que je te pose ? Qu'aurais tu répondu ?

Je n'ai plus assez de place, (sourires); je suis unE grandE bavardE.

*le E est une marque de “dégenration”,

la langue française étant énormément genrée.


mon site:

http://naiel.net/

vendredi 7 novembre 2008

à la recherche de mon identité 2003

À la recherche de mon identité Porter un regard sur un corps qui dysfonctionne, sur un corps qui s'écarte de la norme médicale Porter un regard mais aussi montrer l'inmontrable, exprimer l'indicible pour pouvoir enfin penser l'impensable renvoyé par la norme sociale et continuer à exister, à ÊTRE au-delà des normes. Questionner l'identité, les genres et la répression sociale qui peut s'exercer sur toute personne s'écartant volontairement des constructions sociales préétablies et normatives (par exemple la notion de féminin et de masculin). Diversité des genres. Dépasser une vision stéréotypée et binaire de la construction identitaire de chacun(e). Reconnaître et respecter l'identité de chacun(e). Dépasser le clivage masculin/féminin et introduire toute une déclinaison de genres toujours en perpétuel mouvement afin que chacun(e) puisse se poser la question : qui suis-je ?.

Auteur : avatarMyOwnPrivateGender
Tags : genre identités queer transgenre queerart gender genderqueer
Envoyé : 07 novembre 2008
Note :4.0
Votes :1

samedi 24 novembre 2007

MASTECTOMMIE after.............24/11/2007

MASTECTOMMIE after.............

lundi 19 novembre

journée longue, il est difficile de faire mes valises pour la clinique et ma convalescence; les informations venant de la ratp ne sont pas encourageantes, toujours aucun RER B , donc demain ce sera la voiture....

Derniers points à regler pour le site , pour que M. puisse continuer le travail pendant mon hospitalisation avec les bonnes informations, derniers papiers, appeler le boulot pour faire deplacer un colis . Cela n'est pas possible tout est automatisé...Cette admnistration serait elle devenue si moderne d'un seul coup...??.

Début de décompression aussi , du travail à "l'arrach " pour ce projet photos qui a pu être exposé à CIneffable,de tout ce que j'ai apporté et reçu pendant ce festival ,et de toute mon activité surdebordante ( j'adore ca) depuis les ueeh (jullet), et aussi retrouver des AmiEs au FGLP de Paris, être emuE par ce magnifique film " l'ordre des mots" ...

Essayer de gérer une relation , de ne pas essayer de clarifier la situation tout le temps, me retenir dans la tendesse et mon desir...car je ne perçois pas ce qu'il y a en face, essayer de ne pas tout exploser car je n'ai pas de feed back de ressenti...

juste, en ce moment , penser à moi, me preparer psychologiquement,physiquement...L'arret de la cigarette a duré 3 jours avec des reprises et des arrets, je suis toujours entre deux , l'angoisse me prend et la cigarette repart , alors pour ne pas me detester je me dis que j'ai quand même beaucoup réduit et que c'est dejà ça...

pas de someil pour moi cette nuit, trop speed, trop envie d'y être déjà, que ce soit déjà passé...et la peur aussi du même cauchemar qui me hante depuis quelques temps...En fait le chirurgien me fait juste ce qu'il y a marqué sur mon dossier "reduction mammaire "et non une mastectommie...

Mardi 20 novembre

J-1: je fais des bonds apres une tres tres courte nuit. j'essaye tant bien que mal de rassembler mes affaires, de ne pas oublier les papiers importants...Je regarde par reflexe le site de la RATP, trafic non assuré, donc voiture et aussi prevoir le temps des embouteillages assurés...

Je dois être à la clinique à 16h. Je decolle donc de ma banlieue vers 11H30 j'ai rv à 13H15 chez mon "amie" à Paris. Normalement, elle doit m'accompagner. Le souci est que sans permis francais et sans metro et bus il est quasimment impossible de revenir de la clinique. Elle commence à regarder pour revenir à pied...je lui dis qu'il vaut mieux que j'y aille toute seulE même si à ce moment , j'ai vraiment les boules.Je suis tout à fait capable de me faire hospitaliser toute SeulE et de m'assumer entierement, simplement j'aurais aimé sa presence......mais les greves ...

depart vers 14H15 pour la clinique seulE et en voiture. Arrivée un peu en avance, j'attends un peu dans la salle d'attente . il y a beaucoup de monde , visiblement un nouveau rush d'opéeés potentiels du nez des fesses de la cellulite entre aujourd'hui...

Une infirmiere m'emmene jusqu'à ma chambre, chambre individuelle non par choix, par obligation pour preserver le secret...Quelques questions , documents à remplir, je lui explique qe normalement j'ai une echographie et un ecg de prevu ...elle enregistre et me dit qu'elle va voir...

je m'endors crevéE , epuisée...

Je suis réveillée par un infirmier un peu bouledogue , qui vient me faire l'ECG, au passage il se fait engeuler par celle qui ammene le plateau repas vers 18H15. climat moyennenment serein...

L'ECG est nickel , mis à part le fait qu'il me dise detendez vous, j'essaye vainement de lui expliquer que je suis zen surtout pour un ECG , ca doit etre le 15OOOieme que je passe etque j'ai simplement une Fibromyalgie..."hein , c'est quoi , ca" " connais pas" et il continue sur le même discours...je laisse tomber. Il a fait son job, il sort, ouf pas tres sympa le bouledogue!!

je regarde mon repas: un potage froid, une omelette (?) tres tres jaune et des pates de la même couleur, un yaourt et une compote. V. avait raison tout est tres jaune un peu sapce, mais je mange car demain ce sera la diete...

je resort voir l'infirmiere assez coole pour l'échographie, vu l'heure , je me dis quils m'ont zapéE. au passage je lui demande la betadine pour la douche et l'hextril pour le bain de bouche. arf elle avait oublié le rsage aussi sous les aisselles...pour l'echographie elle me dit d'attendre que c'est prevu....

En fait je n'ai qu'une envie prendre ma douche à la betadine, me coucher  et dormir et ne me reveiller qu'apres l'operation.Le cardiologue vient me chercher vers 22H00, et on descend à sa consultation, il ont des horaires un peu sPAcesdans cette clinique . l'echo est ok et en prime je lui demande le nom d'un medicament dont on m'aparlé pour mes troubles cardiaques qui pourrait m'aider. miracle il le connait, il me file une doc dessus.

Retour dans ma chambre: avant la douche quelques photos avec le double miroir juste pour le fun. douche soignee avec la betadine , ca vous laisse une odeur de desinfectant partout c'est beurkkkkkk. Rinçage de boucheà l'Hextril. et hop medicaments habituels pour moi et depart avec la tele en sourdine pour le grand sommeil...



jeudi 22 novembre 2007

Mastectommie veille à la clinique 21 NOV 2007 040

VEILLE DE MA MASTECTOMMIE EN CLINIQUE PARCOURS PRIVE LIEU INCONNU

Auteur : avatarMyOwnPrivateGender
Tags : FTMLGBTTRANSTRANSGENDER MASTECTOMMIE FRANCE
Envoyé : 22 novembre 2007
Note :0.0
Votes :0

mardi 28 août 2007

Me and perhaps you..., and them 28/08/2007 à 02:31

Me and perhaps you..., and them

Je peux maintenant , alors que j'ai toujours refusé de me définir et d'être dans une case, accepter de me positionner dans un cadre tres tres large des "TRANSIDENTITES", au sens tres large du mot "TRANS"

Préfixe

trans /tʁɑ̃s/

  1. Indique l'idée d'aller au-delà ou par-delà

Transidentités pour moi inclut tout ce qui va au-delà des identites de genre binaires.

et je peux aussi me definir comme "TRANSGENRE" dans ce sens là:"Identités Transgenres [modifier]

Les personnes affirmant des idéntités transgenres expriment le sentiment profond que leur « genre » est différent de celui que la société leur assigne, en fonction de leur sexe physique. Ces identités transgenres peuvent prendre plusieurs formes : appartenance à un troisième genre, appartenance à deux ou plusieurs genres, appartenance à aucun genre, identité mobile et brouillage des frontières (queer), etc. Ces personnes se définissent souvent comme transgenres, non pas au sens général décrit dans cet article mais dans le sens particulier de ne pas s'identifier exclusivement dans l'un des genres socialement reconnus "

et aussi comme "intergenre":"Je suis d'accord avec Maud pour préférer "intergenre ou transgenre ou agenre" pour ceux qui sont hors du binaire homme/femme c'est à dire d'un point de vue politique ou militant. Le terme intersexe est inaproprié des lors qu'on parle d'homme ou de femme, qui sont des catégories autant comportementales et psychologiques qu'anatomiques".

donc je me peux me situer dans un cadre tres tres large des transgenre "non binaires" et je rejoins completement la pensee de Maud sur ce point , remettre la societe binaire en question, est ce qui me parait aujourd'hui essentiel pour faire avancer les droits de chacun sans stigmatiser d'autres minorités (http://natamauve.free.fr/Stima-queer/colloqueUeeh.html)

Je pense que les combats et revendications des "transidentités" non binaires sont les convergences des luttes de toutes les identites de genre , et peuvent permettre à chaque individu quelque soit soit son orientation sexuelle qui est differente de son identité de genre, de vivre son resenti et de s'épanouir dans une société dont les cadres de pensée seraient alors élargis et qui pouurrait commencer à réaliser que" l'ordre naturel des choses " n'est qu'une illusion créée de toutes pièces pour exercer un contrôle social et politique.

ce soir, ou plutôt cette nuit i'm too drunk to be clear, but i think that i can find a place into a open place : "TRANSGENDER NO BINARY" with a QUEER thinking

so bye bye it's time to take a gigarette and take a good glass of wine

- page 1 de 2