naiel-workinprogress

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - torsoplastie

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 24 novembre 2007

MASTECTOMMIE after.............24/11/2007

MASTECTOMMIE after.............

lundi 19 novembre

journée longue, il est difficile de faire mes valises pour la clinique et ma convalescence; les informations venant de la ratp ne sont pas encourageantes, toujours aucun RER B , donc demain ce sera la voiture....

Derniers points à regler pour le site , pour que M. puisse continuer le travail pendant mon hospitalisation avec les bonnes informations, derniers papiers, appeler le boulot pour faire deplacer un colis . Cela n'est pas possible tout est automatisé...Cette admnistration serait elle devenue si moderne d'un seul coup...??.

Début de décompression aussi , du travail à "l'arrach " pour ce projet photos qui a pu être exposé à CIneffable,de tout ce que j'ai apporté et reçu pendant ce festival ,et de toute mon activité surdebordante ( j'adore ca) depuis les ueeh (jullet), et aussi retrouver des AmiEs au FGLP de Paris, être emuE par ce magnifique film " l'ordre des mots" ...

Essayer de gérer une relation , de ne pas essayer de clarifier la situation tout le temps, me retenir dans la tendesse et mon desir...car je ne perçois pas ce qu'il y a en face, essayer de ne pas tout exploser car je n'ai pas de feed back de ressenti...

juste, en ce moment , penser à moi, me preparer psychologiquement,physiquement...L'arret de la cigarette a duré 3 jours avec des reprises et des arrets, je suis toujours entre deux , l'angoisse me prend et la cigarette repart , alors pour ne pas me detester je me dis que j'ai quand même beaucoup réduit et que c'est dejà ça...

pas de someil pour moi cette nuit, trop speed, trop envie d'y être déjà, que ce soit déjà passé...et la peur aussi du même cauchemar qui me hante depuis quelques temps...En fait le chirurgien me fait juste ce qu'il y a marqué sur mon dossier "reduction mammaire "et non une mastectommie...

Mardi 20 novembre

J-1: je fais des bonds apres une tres tres courte nuit. j'essaye tant bien que mal de rassembler mes affaires, de ne pas oublier les papiers importants...Je regarde par reflexe le site de la RATP, trafic non assuré, donc voiture et aussi prevoir le temps des embouteillages assurés...

Je dois être à la clinique à 16h. Je decolle donc de ma banlieue vers 11H30 j'ai rv à 13H15 chez mon "amie" à Paris. Normalement, elle doit m'accompagner. Le souci est que sans permis francais et sans metro et bus il est quasimment impossible de revenir de la clinique. Elle commence à regarder pour revenir à pied...je lui dis qu'il vaut mieux que j'y aille toute seulE même si à ce moment , j'ai vraiment les boules.Je suis tout à fait capable de me faire hospitaliser toute SeulE et de m'assumer entierement, simplement j'aurais aimé sa presence......mais les greves ...

depart vers 14H15 pour la clinique seulE et en voiture. Arrivée un peu en avance, j'attends un peu dans la salle d'attente . il y a beaucoup de monde , visiblement un nouveau rush d'opéeés potentiels du nez des fesses de la cellulite entre aujourd'hui...

Une infirmiere m'emmene jusqu'à ma chambre, chambre individuelle non par choix, par obligation pour preserver le secret...Quelques questions , documents à remplir, je lui explique qe normalement j'ai une echographie et un ecg de prevu ...elle enregistre et me dit qu'elle va voir...

je m'endors crevéE , epuisée...

Je suis réveillée par un infirmier un peu bouledogue , qui vient me faire l'ECG, au passage il se fait engeuler par celle qui ammene le plateau repas vers 18H15. climat moyennenment serein...

L'ECG est nickel , mis à part le fait qu'il me dise detendez vous, j'essaye vainement de lui expliquer que je suis zen surtout pour un ECG , ca doit etre le 15OOOieme que je passe etque j'ai simplement une Fibromyalgie..."hein , c'est quoi , ca" " connais pas" et il continue sur le même discours...je laisse tomber. Il a fait son job, il sort, ouf pas tres sympa le bouledogue!!

je regarde mon repas: un potage froid, une omelette (?) tres tres jaune et des pates de la même couleur, un yaourt et une compote. V. avait raison tout est tres jaune un peu sapce, mais je mange car demain ce sera la diete...

je resort voir l'infirmiere assez coole pour l'échographie, vu l'heure , je me dis quils m'ont zapéE. au passage je lui demande la betadine pour la douche et l'hextril pour le bain de bouche. arf elle avait oublié le rsage aussi sous les aisselles...pour l'echographie elle me dit d'attendre que c'est prevu....

En fait je n'ai qu'une envie prendre ma douche à la betadine, me coucher  et dormir et ne me reveiller qu'apres l'operation.Le cardiologue vient me chercher vers 22H00, et on descend à sa consultation, il ont des horaires un peu sPAcesdans cette clinique . l'echo est ok et en prime je lui demande le nom d'un medicament dont on m'aparlé pour mes troubles cardiaques qui pourrait m'aider. miracle il le connait, il me file une doc dessus.

Retour dans ma chambre: avant la douche quelques photos avec le double miroir juste pour le fun. douche soignee avec la betadine , ca vous laisse une odeur de desinfectant partout c'est beurkkkkkk. Rinçage de boucheà l'Hextril. et hop medicaments habituels pour moi et depart avec la tele en sourdine pour le grand sommeil...



jeudi 22 novembre 2007

Mastectommie veille à la clinique 21 NOV 2007 040

VEILLE DE MA MASTECTOMMIE EN CLINIQUE PARCOURS PRIVE LIEU INCONNU

Auteur : avatarMyOwnPrivateGender
Tags : FTMLGBTTRANSTRANSGENDER MASTECTOMMIE FRANCE
Envoyé : 22 novembre 2007
Note :0.0
Votes :0

mardi 25 septembre 2007

chirurgie 25/09/07

chirurgie

Ca y est rendez vous pris pour la mammectomie, ce sera le mercredi 14 novembre...contente...hier je sautais de joie...

Discussion avec K. au telephone aujourd'hui...Pourquoi? Pourquoi enlever ces seins (pas si gros il est vrai!) avec lesquels j'ai plus ou moins vécu pendant 36ans? d'un point de vue politique , n'est ce pas plus subversif de garder ces seins et de se revendiquer"trans " au sens où je l'ai défini pour moi auparavant...ni Homme, Ni femme..., car aucun genre ne me convient dans cette societe et ne me conviendra jamis à part ce que j'aurais réussi à vivre en tant que personne.

effectivement, il ya des chances que dans la rue on me dise plus souvent monsieur, jeune homme, car jusque là souvent mes seins et mon visage de pres les ramenaient à madame...Cette necessité de toujours vouloir vous caser dans un binaire construit de toutes parts...Est-ce si difficile d'accepter de rester dans le doute..et de ne pas assigner à quelqu'un un genre...

personnellement,je ne veux ni être assimilée à un homme ni à une femme (en tant que genre)...je veux gommer tout les exacerbations d'un sexe ou de l'autre... peut être vers un ideal d'androgynie...sans seins je serai moi completement et sans hormones, moi Naïel et aussi Natacha ( je ne deteste pas mon nom ni le fait qu'il renvoie à un identite femme, mais Naïel est une revendication politique et un rappel du binaire qui nous bouffe, qui nous ronge)...

Tout le monde essaye de me proteger d'un soi disant effet de mode venant du "monde" FTM, mais je ne suis pas FTM et même chez les FTm, les nuances sont perceptibles et la binarité n'est pas le maître mot pour une petite partie...

prendre la decision de se faire operer ne se fait pas à la legere, et le oui l'emporte sur le non.

Mon physique sera plus en accord avec ce que je suis, certainEs tendent plus vers un physique d'apparence masculine et veulent un M sur leurs papiers ou un F , moi je veux juste qu'on abolisse le sexe sur les papiers...Ni M, ni F, Ni X... Degenrer le langage aussi qui est un outil puissant de politique... le Il ne me convient pas, le Elle non plus, alors je dirais just El (le elle sans ailes de Nexus)

Je me bats avec et pour les Trans' pour les nouvelles revendications d'une société non binaire,avec une partie des trans qui sont non invisisbilisés et réassignes à un sexe binaire...Tous ceux qui remettent en cause  les questions de sexe, genre et desir qui sont basiquement assujettis au schema patriarcal heterosexiste.

En bref je me bats contre les normes en place parce que je crois que des choses peuvent bouger , et je ne veux surtout pas être invisible ni assigné à un quelconque genre que ce soit...la societe serait prête je dirais "destroy genders" mais le chemin est loin et les consciences ( aussi dans le milieu LGBTQI) bien abruties...donc pour l'instant it's just "Fucking genders"...le passage par des identites mouvantes et instables est une étape ....